Loi travail : une nouvelle journée de mobilisation prévue pour le 17 mars

L’Unef, le syndicat étudiant majoritaire, a appelé à une nouvelle journée de mobilisation pour demander le retrait du projet de loi Travail. Le rendez-vous est fixé pour le 17 mars. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
A Nice, lors d'une manifestation contre la loi Travail, le mercredi 9 mars.
A Nice, lors d'une manifestation contre la loi Travail, le mercredi 9 mars.

D’après le syndicat Force ouvrière et l’Unef, la principale organisation syndicale étudiant, entre 400 000 et 500 000 personnes ont manifesté hier. Selon le ministère de l’Intérieur et la préfecture de police, ils n’étaient que 224 000 personnes à avoir battu le pavé. Pour le syndicat étudiant, la première mobilisation du mercredi 9 mars pour le retrait du projet de loi Travail a été une « réussite ».

Multiplier les initiatives contre la loi Travail

L’Unef invite à une nouvelle journée d’action dans toutes les universités le 17 mars pour demander le retrait du projet de réforme du code du Travail. Dans un communiqué, l’Unef a indiqué que cette prochaine journée « doit être l’occasion de réunir des assemblées générales dans toutes les universités et de multiplier les initiatives contre la loi Travail ».

D’après le syndicat étudiant, les manifestations du 9 mars ont rassemblé plus de 100 000 jeunes. « Plus de 50 assemblées générales se sont réunies dans les universités, près de 150 lycées étaient mobilisés » a précisé l’Unef.

« Il est encore temps pour le gouvernement d’entendre les jeunes en retirant son projet de loi et en ouvrant de véritables concertations sur la politique de l’emploi » a indiqué l’Unef.

df
Publié le

Partager cet article :