Logement : les mesures du gouvernement pour les jeunes

Le gouvernement a dévoilé mercredi sa « stratégie logement ». Parmi les mesures annoncées figurent la création d’un bail mobilité, de 60 000 logements pour les étudiants et 20 000 pour les jeunes actifs.
1mn de lecture
Le gouvernement veut faciliter l'accès au logement des jeunes.
Le gouvernement veut faciliter l'accès au logement des jeunes.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et son secrétaire d’Etat, Julien Denormandie, ont présenté mercredi 20 septembre le plan logement du gouvernement. Parmi la trentaine de mesures annoncées, plusieurs visent à faciliter l’accès au logement des étudiants et jeunes actifs.

Création de 80 000 logements

Le gouvernement prévoit de construire 60 000 logements étudiants sur le quinquennat ainsi que 20 000 à destination des « jeunes actifs ». Il va également étendre la garantie Visale, financée par Action logement, à l’ensemble des étudiants locataires sans conditions de ressources et pour tous les logements (social ou privé).

Création d’un bail mobilité

Autre mesure annoncée : la création d’un « bail mobilité de 1 à 10 mois » non renouvelable pour tous les jeunes de moins de 30 ans. L’objectif est de faciliter l’accès au logement d’étudiants, stagiaires ou apprentis à la recherche d’une location de courte durée. Pour ce bail, « aucun dépôt de garantie ne sera demandé », a précisé Julien Denormandie. Afin de protéger le bailleur, la garantie locative Visale couvrira gratuitement le risque d’impayés et les éventuels frais de remise en état des lieux.

Faciliter la colocation

La colocation est de plus en plus prisée par les étudiants et les jeunes actifs. Afin de faciliter l’accès à ce mode de vie, le bail mobilité « introduit une clause de non solidarité entre locataires en cas de colocation », détaille le dossier de presse. Présente dans les baux classiques, cette clause de solidarité constitue une protection pour le bailleur. En effet, elle implique que chaque colocataire est redevable, à titre individuel, de l’ensemble des obligations du contrat, y compris le paiement du loyer et des charges locatives. Dans le cas où un des locataires ne peut payer son loyer, le bailleur peut réclamer aux autres locataires de régler les sommes dues.

Avec le bail mobilité, le principe de solidarité entre les colocataires est supprimé. La garantie Visale garantira le bailleur en cas d’impayés

df
Sarah Corbeel
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus