Livret A : les Français le plébiscitent à nouveau

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Le regain d’intérêt pour ce placement devrait se poursuivre en 2017.
Le regain d’intérêt pour ce placement devrait se poursuivre en 2017. Le regain d’intérêt pour ce placement devrait se poursuivre en 2017.

2016 aura été une bonne année pour le Livret A. Les Français y ont déposé plus d’argent qu’ils n’en ont retiré. D’après les chiffres publiés le 23 janvier par la Caisse des Dépôts, les dépôts ont dépassé les retraits de 1,75 milliard d’euros. Avec des intérêts de 1,5 milliard, l’encours tous guichets de ce produit d’épargne s’élève à 259,5 milliards d’euros fin 2016. Pour la première fois depuis 2013, il a fini l’année dans le vert.

Le Livret A reste un placement très populaire

Pour le seul mois de décembre, la collecte a atteint 630 million d’euros. Un bon mois qui s’explique par le versement des primes, du treizième mois, des étrennes. L’année 2016 met ainsi fin à deux années noires : 2014 avec une décollecte (retraits supérieurs aux dépôts) de 6,13 milliards d’euros et 2015 avec une décollecte de 9,29 milliards d’euros. Ce désamour venait notamment des baisses successives du taux de rémunération : 1,25 % en août 2013, 1 % en août 2014 et 0,75 % en août 2015, un taux historiquement bas.

L’année 2016 montre que les Français restent attachés au Livret A. Ancré dans les habitudes, disponible dans toutes les banques, ce placement très populaire sert notamment à financer les logements sociaux. Presque tous les Français disposent d’un Livret A (plus de 61 millions de comptes ouverts).

Le taux pourrait passer à 1,25 % le 1er août prochain

Le regain d’intérêt pour ce placement devrait se poursuivre en 2017 et s’accélérer à partir de cet été avec l’entrée en vigueur le 1er août prochain de la nouvelle formule de calcul du taux de rémunération. Le gouvernement et la Banque de France, qui fixent son taux, ont décidé de la modifier afin de mieux s’adapter aux écarts trop importants entre prix à la consommation et taux monétaires.

La nouvelle formule ne prend plus comme référence l’inflation hors tabac à un instant T, mais une valeur moyenne lissée sur six mois, qui est actuellement 0,4 %. Grâce à ce nouveau calcul, le taux de rémunération du Livret A devrait passer de 0,75 % à 1,25 % le 1er août 2017.

En ce qui concerne le Livret de développement durable (LDD), dont la rémunération est équivalente à celle du Livret A (0,75 %), il a terminé l’année 2016 avec une décollecte nette de 660 millions d’euros. Il enchaîne ainsi trois années dans le rouge. Les épargnants l’utilisent plutôt comme un compte-courant.

A lire aussi