Limitation à 80 km/h : ce qui va changer le 1er juillet

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
A partir du 1er juillet, la vitesse sur les routes secondaires sera limitée à 80 km/h.
A partir du 1er juillet, la vitesse sur les routes secondaires sera limitée à 80 km/h. A partir du 1er juillet, la vitesse sur les routes secondaires sera limitée à 80 km/h.

Le décret abaissant, à partir du 1er juillet, la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central est paru le 17 juin au Journal officiel.

Quelles sont les routes concernées ?

La limitation de vitesse sera de 80 km/hsur les 400 000 kilomètres de routes nationales et départementales à double sens sans séparateur central (terre-plein, muret, glissière). Mais elle restera à 90 km/h sur les sections à quatre voies (2x2 voies), c’est-à-dire les routes ou portions de routes où les dépassements peuvent se faire sans pénétrer sur la file dans le sens opposé.

Dans le cas d’une route à trois voies (deux voies dans un sens, une dans l’autre), la vitesse sera limitée à 90 km/h dans le sens comportant deux voies, où les dépassements sont sécurisés par une ligne continue centrale. La voie en sens inverse sera, elle, limitée à 80 km/h.

Enfin, si la voie centrale n’a pas d’affectation spécifique à un sens ou l’autre, la limitation sera de 80 km/h dans les deux sens de circulation.

Tous les types de véhicules sont-ils concernés ?

La nouvelle limitation s’applique à tous les véhicules et tous les conducteurs. Il n’y a donc aucun changement pour les poids lourds et les conducteurs novices, déjà limités à 80 km/h.

Pourra-t-on être flashé dès le 1er juillet ?

Oui, « tous les radars situés sur les routes concernées par le changement de vitesse seront paramétrés à la nouvelle vitesse limite autorisée, assure la Sécurité routière. Leur mise à jour est effectuée à distance ». Si le 1er juillet, vous êtes pris en infraction à 90 km/h sur une route qui vient de changer de limitation de vitesse, vous devrez vous acquitter d’une amende de 68 € et vous perdrez un point sur votre permis.

Selon la Sécurité routière, « l’éventuel surplus des amendes perçues par l’Etat […] sera affecté à un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales spécialisées dans la prise en charge des accidentés de la route ».

Les panneaux de signalisation seront-ils changés à temps ?

En principe, les 11 000 panneaux de limitation de vitesse à 90 km/h concernés par la mesure devront avoir été remplacés pour le 1er juillet. Le coût de l’opération est estimé entre 6 et 12 millions d’euros. « Comme annoncé, l’Etat remboursera aux collectivités les travaux entrepris », a assuré le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Combien de temps va-t-on perdre ?

Selon la Sécurité routière, il y aura peu de différence dans le temps de trajet. En roulant à 80 km/h plutôt qu’à 90 km/h, il faudra compter 50 secondes de plus pour un trajet de 11 km, 2 minutes pour 25 kilomètres et 3 minutes et 20 secondes pour 41 kilomètres.

Mais en roulant moins vite, le conducteur économisera en moyenne 120 € par an de carburant et réduira de 30 % maximum les émissions de polluants.

Quel impact sur le freinage ?

L’objectif de la mesure est de faire baisser la mortalité sur les routes secondaires, réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents (55 % de la mortalité routière en 2016). Or, c’est la vitesse la première cause des accidents mortels.

L’abaissement de la limite de vitesse à 80 km/h va faire gagner à l’automobiliste 13 mètres en distance de freinage. Une différence qui peut permettre d’éviter un choc violent en cas de danger. La mesure devrait permettre de sauver entre 300 et 400 vies par an, selon un rapport du Conseil national de la sécurité routière.

A lire aussi