L’essence et le diesel changent de nom dans les stations-service

Pour cause d’harmonisation européenne, à partir du 12 octobre prochain, les dénominations Sans plomb 95, Sans plomb 98 et diesel vont peu à peu disparaître à la pompe. Découvrez leurs nouvelles appellations. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
L’essence et le diesel changent de nom dans les stations-service.
L’essence et le diesel changent de nom dans les stations-service.

En application d’une directive européenne de 2014, un nouvel étiquetage des carburants sera affiché sur les pompes à essence à compter du 12 octobre prochain. La signalétique sera la même dans tous les pays de l’Union européenne ainsi qu’en Islande, Norvège, Macédoine, Serbie, Suisse, Turquie et dans le Liechtenstein.

Concrètement, le nouvel étiquetage est une combinaison de formes géométriques, de lettres et de chiffres. Chaque type de carburant sera représenté par une forme : un rond pour l’essence, un carré pour le gazole (diesel) et un losange pour les carburants gazeux.

Le nouvel étiquetage des carburants – © ACEA – European Automobile Manufacturers Association

La lettre E pour l’essence, la lettre B pour le diesel

L’essence sera représentée par un simple « E », suivi d’un chiffre correspondant au taux maximum d’éthanol présent dedans. Le SP95 et le SP98, qui contiennent au maximum 5 % d’éthanol, seront remplacés par « E5 ». Le SP95-E10 deviendra « E10 » et le superéthanol, composé à 85 % d’éthanol, sera nommé « E85 ».

Le diesel sera, lui, désigné par la lettre « B » (pour biodiesel), suivi ici encore d’un chiffre correspondant à la quantité de biocarburant présent. Le gazole classique, qui contient 7 % de biocarburant, va ainsi devenir « B7 ». S’ajouteront également le « B10 » et le XTL, un nouveau diesel de synthèse, fabriqué à partir de gaz naturel et d’huiles végétales.

Enfin, en ce qui concerne les carburants gazeux, l’hydrogène sera nommé « H2 », le gaz naturel « CNG », le gaz de pétrole liquéfié « LPG » et le gaz naturel liquéfié « LNG ».

Ces nouveaux sigles apparaîtront dans les stations-service, sur l’unité de distribution de carburant et la tête des pistolets, ainsi que sur les véhicules neufs (à proximité de la trappe à carburant) mis en vente. Ce nouvel affichage devrait se faire progressivement.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :