Les tarifs réglementés du gaz devraient diminuer de près de 2 % en février

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) devraient diminuer de près de 2 % à partir du 1er février.
Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) devraient diminuer de près de 2 % à partir du 1er février. Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) devraient diminuer de près de 2 % à partir du 1er février.

Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) devraient diminuer de près de 2 % à partir du 1er février, a indiqué l’AFP mercredi 6 janvier, qui s’appuie sur des « sources proches du dossier ». Ces tarifs sont exigés par Engie (ex-GDF Suez) à environ 6,4 millions de foyers abonnés au gaz.

« Selon les indices gaziers de la formule tarifaire, la tendance serait plutôt à la baisse », a expliqué à l’AFP la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Une délibération de la CRE

Pour entrer en application, la diminution des prix doit faire l’objet d’une délibération de la CRE publiée au Journal officiel.

Le 1er janvier, les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) ont en moyenne déjà reculé de 2 %. La taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) a toutefois augmenté en janvier, de 2,64 € par mégawattheure à 4,34 € par mégawattheure. Dans un communiqué publié en décembre, la CRE rappelait qu’en 2015, « les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 10,9 % ».

Certains abonnés à Engie et les clients des entreprises concurrentes, disposant d’une offre à prix libre, ne bénéficient pas des tarifs réglementés.

A lire aussi