Les secteurs qui recrutent en 2016

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Malgré le haut niveau de chômage, les entreprises peinent à recruter dans certains secteurs.

Les entreprises ont 1 827 271 projets de recrutement pour 2016, indique l’enquête sur les « Besoins en main d’œuvre » publiée mardi 12 avril par Pôle emploi et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc)*.

Ce niveau est en progression de 5,1 %, avec « près de 88 000 projets supplémentaires par rapport à l’an dernier ». Un signe d’amélioration de la situation économique.

Malgré le haut niveau de chômage, les entreprises peinent à recruter dans certains secteurs.

Les métiers en tension

Emplois à pourvoirNombre de projets de recrutement
Viticulteurs, arboriculteurs, cueilleurs 104 405
Agents d’entretien de locaux 82 003
Professionnels de l’animation socioculturelle 77 657
Serveurs de café, de restaurants 74 374
Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 70 793
Agriculteurs, ouvriers agricoles 61 675
Aides à domicile et aides ménagères 53 400
Aides-soignants 46 332
Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires 45 643
Artistes 40 738
Employés de libre-service 39 070
Cuisiniers 37 575
Employés de l’hôtellerie 35 151
Vendeurs habillement, articles luxe, sport, loisirs, culture 33 048
Ingénieurs, cadres études & R&D informatique 31 584

Les raisons des difficultés de recrutement

Mais fréquemment, les embauches doivent se faire sous forme de contrat saisonnier. Le niveau de projets saisonniers atteint un sommet de 96,4 % pour les viticulteurs, arboriculteurs et cueilleurs.

Interrogés sur les difficultés de recrutement qu’ils pensent rencontrer, les employeurs évoquent en premier le profil inadéquat des personnes qui postulent. Mais la pénurie de candidats et les conditions de travail arrivent juste derrière.

Quels types de difficultés de recrutement pensez-vous connaître ?Pourcentage de recruteurs pensant rencontrer des difficultés d’embauche (1 985 établissements, plusieurs réponses possibles)
Profil inadéquat des candidats (manque d’expérience, de diplôme, de formation) 81,9 %
Pénurie de candidats 74 %
Difficultés liées à la nature du poste proposé (distance, horaires, pénibilité, salaire, etc.) 53,9 %
Difficultés liées à un manque de moyens financiers (budget, charges trop lourdes, etc.) 29,3 %
Difficultés liées à un déficit d’image (de l’entreprise, du secteur, du métier, etc.) 20 %
Difficultés liées aux procédures internes de recrutement (disponibilités, démarches à accomplir, etc.) 14,7 %
Autres 0,8 %

* 436 445 entreprises ont répondu à l’enquête. Entre octobre et décembre 2015, ont été interrogés des « établissements ayant au moins un salarié relevant du secteur privé, des établissements de 0 salarié ayant émis une déclaration unique d’embauche (DUE) au cours des 12 derniers mois, de ceux du secteur agricole, de ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales, des établissements publics administratifs » (2 300 231 au total).

A lire aussi