Les prix des fruits et légumes en baisse en 2017

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Cette année, les prix des fruits et légumes ont fléchi mais le bio reste toujours aussi cher.
Cette année, les prix des fruits et légumes ont fléchi mais le bio reste toujours aussi cher. Cette année, les prix des fruits et légumes ont fléchi mais le bio reste toujours aussi cher.

En 2017, les prix des fruits et légumes fléchissent légèrement, d’après le baromètre annuel de l’association de consommateurs Familles rurales, publié jeudi 24 août. Le prix au kilo a baissé de 8 % pour les fruits et de 7 % pour les légumes. Une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des Français après la flambée de l’an passé en raison des mauvaises conditions météorologiques. En 2016, le prix des fruits avait crû de 18 % et celui des légumes de 10 %.

Familles rurales s’est intéressé à l’évolution des prix de huit fruits et huit légumes. Côté fruits : les pommes, melons, abricots, cerises, fraises, pêches, nectarines, poires. Côté légumes : les aubergines, carottes, courgettes, haricots verts, poivrons verts, pommes de terre, tomates et salades.

Dans le détail, dans l’agriculture conventionnelle, les plus fortes baisses de prix concernent les abricots (- 26 %, à 3,02 € le kilo en moyenne en 2017), les pommes de terre (-22 %, à 1,39 €) et les courgettes (-20 %, à 1,53 €). A l’inverse, les fruits et légumes qui enregistrent la plus forte augmentation de leur prix sont les poires (+5 %, à 2,79 €) et les tomates (+8 %, à 2,09 €).

Sur 10 ans, le prix du panier de fruits a augmenté de 18,6 %, soit plus vite que l’inflation (12,2 %) et celui de légumes a augmenté de 7 %.

Le bio coûte en moyenne deux fois plus cher

Côté bio, les prix restent stables cette année (+0,1 % pour les fruits et +3 % pour les légumes) mais toujours élevés. Comptez en moyenne 6,96 € le kilo de fruits et 4,21 € celui de légumes.

Les hausses les plus fortes concernent les salades (+21 %, à 1,64 € le kilo), les pommes de terre (+16 %, à 3,04 €) et les poires (+12 %, à 5,79 €). Les pommes enregistrent la baisse la plus marquée (-10 %, à 4,10 € le kilo).

Où acheter ses fruits et légumes pour faire des économies ?

L’association de consommateurs a ensuite étudié le prix d’un panier de 16 kg de fruits et légumes cultivés en agriculture conventionnelle en fonction du lieu d’achat. Les relevés ont porté sur les prix et non la qualité des produits. Sans surprise, « les hard-discounts restent champions des prix les plus bas » (46,30 € le panier), suivis des hyper et supermarchés (48,60 €). Et comme tous les ans depuis 2010, « les marchés restent la surface de vente la plus chère (55,30 €) ».

Notez également qu’acheter uniquement des produits d’ « origine France » ne vous coûtera que 2 % plus cher.

A lire aussi