Les loyers ont augmenté de 1 % depuis le début de l’année

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les loyers ont augmenté de 1 % depuis le début de l’année
Les loyers ont augmenté de 1 % depuis le début de l’année Les loyers ont augmenté de 1 % depuis le début de l’année

Depuis le début 2016, les loyers augmentent, après avoir reculé en 2015 : + 1 % sur les dix premiers mois de l’année, en glissement annuel (après – 1,1 %, en 2015 à la même époque), constate l'Observatoire Clameur.

Pourtant, si on se limite aux 20 premières villes par le nombre des habitants, dans 25 % d’entre elles les loyers baissent ou ne progressent que très lentement et moins vite que l’inflation », souligne l’Observatoire Clameur.

En outre, depuis 2013, dans 60 % des villes de plus de 146 000 habitants les loyers de marché ont augmenté moins vite que l’inflation (+ 0.4 % en moyenne chaque année, d’après l’INSEE) et dans les autres villes, la hausse a été contenue, de moins de 1 % dans la plupart des cas.

Les loyers ont même reculé à Lille, à Marseille, à Nîmes, à Saint Etienne ou à Toulon. Ils ont stagné au Havre et à Montpellier", ajoute l'Observatoire Clameur.

Et ils n’ont que très faiblement progressé à Angers, à Dijon, à Grenoble, à Lyon, à Nantes, à Rennes, à Strasbourg et à Toulouse.

Une évolution variable selon la taille des logements

L’évolution des loyers observée à fin novembre 2016 reste très différente selon la taille des logements :

  • les loyers des « studios et 1 pièce » (21,8 % du marché) augmentent comme la moyenne du marché.
  • les loyers des « 3 pièces » (26,7 % du marché), avec + 0,6 %, et ceux des « 4 pièces » (12 % du marché), avec + 0,7 %, progressent toujours moins rapidement que l’ensemble du marché.
  • les loyers des « 2 pièces » (33,7 % du marché) et ceux des « 5 pièces et plus » (5,8 % du marché) augmentent toujours à un rythme plus rapide que l’ensemble du marché, avec respectivement + 1,3 % et + 1,4 %, en glissement annuel.
A lire aussi