Les jeunes enfants de moins en moins gardés par leurs parents

Fin 2013, 61 % des enfants de moins de trois ans étaient gardés par leurs parents. En 2002, cette proportion était de 70 %, selon les données de l’Observatoire national de la petite enfance. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Les modes de garde diffèrent selon le niveau de revenus du foyer.
Les modes de garde diffèrent selon le niveau de revenus du foyer.

Parents, crèches ou assistantes maternelles... Comment sont gardés les enfants de moins de trois ans ? La dixième édition de l’Observatoire national de la petite enfance de la CAF s’est penchée sur la question. Fin 2013, plus de six enfants de moins de trois ans sur dix sont gardés par leurs parents. Il y a plus de dix ans, en 2002, la proportion était de 70 %.

Le mode de garde dépend de la structure de la famile. Dans les familles nombreuses (trois enfants ou plus) la garde par un parent représente plus de trois cas sur quatre. Dans les familles avec un seul enfant, ce n’est que dans un cas sur deux.

Le niveau de revenus joue sur le mode de garde. Chez les 20 % de foyers les plus modestes, 88 % des tout petits sont gardés par les parents. Pour ces familles « l’arbitrage financier entre revenu d’activité et coût de la garde peut jouer en faveur d’un arrêt d’activité », note le rapport. Une donnée qui décroît plus le revenu des familles progresse. Chez les 20 % des familles les plus aisées, seuls 29 % des parents gardent leur progéniture.

Pour les familles les plus aisées, le mode de garde privilégié est celui de l’assistante maternelle (dans 37 % des cas), puis celui des établissements d’accueil collectifs (22 %). Seules de ces familles 5 % ont recours au mode de garde à domicile.

Capacité d’accueil en deçà des besoins

D’après les données du rapport, il y a, fin 2013, 55,1 places en crèche ou auprès d’une assistante maternelle pour 100 enfants. En 2006, la capacité d’accueil était de 47,6 places pour 100 enfants.

Pourtant, en dix ans, il y a eu 75 000 assistantes maternelles en plus. Près de 326 000 assistantes maternelles sont employées par les parents pour faire garder leur progéniture. Le nombre de places en crèches a augmenté de 90 000. Des chiffres en deçà des objectifs : en 2013, le gouvernement avait donné pour but de doter de 100 000 places en pus les établissements d’accueil du jeune enfant et le même nombre chez les assistantes maternelles.

df
Marie Dagman
Publié le

Partager cet article :