Les entreprises recréent des postes, mais pas « dans tous les secteurs »

À rebours d’une affirmation d’Emmanuel Macron, l’emploi salarié diminue dans certains domaines d’activité, notamment l’industrie.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Le secteur des services marchands est le plus créateur d’emplois.
Le secteur des services marchands est le plus créateur d’emplois. Le secteur des services marchands est le plus créateur d’emplois.

Le président de la République a tenté de justifier son refus de rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), dans son allocution télévisée prononcée lundi 10 décembre depuis l’Elysée. « Revenir en arrière nous affaiblirait alors même que nous sommes en train de recréer des emplois dans tous les secteurs », a assuré Emmanuel Macron. Une enquête publiée mardi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dément partiellement cette affirmation. Un rapprochement fait par le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Un solde positif dans le privé

Entre juillet et septembre, le nombre de créations nettes d’emplois salariés s’est élevé à 15 000, contre 15 900 au trimestre précédent, indique l’Insee. Si l’emploi salarié a diminué dans la fonction publique (– 7 400), il a augmenté dans le privé (22 400). Dans le détail, le nombre de créations nettes de postes a évolué ainsi au troisième trimestre :

SecteurNombre de créations de postes
Agriculture 1 800
Industrie (dont industrie manufacturière) – 900 (– 1 500)
Construction 5 400
Services marchands (dont intérim) 15 300 (– 9 600)
Services non marchands – 6 500

L’emploi est donc orienté à la baisse dans certains secteurs, contrairement à ce qu’a déclaré d’Emmanuel Macron.

  • Pour consulter l’enquête de l’Insee, cliquez ici.

A lire aussi

Partager cet article :