Les embauches de cadres rebondissent

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
En 2015, les entreprises ont embauché 181 800 cadres, un niveau en progression de 7 % par rapport à l’année précédente.

L’Apec prévoit une accélération des embauches de cadres en 2016, dans son étude publiée mercredi 10 février. « 182 000 à 200 000 cadres seraient recrutés […], soit une hausse pouvant atteindre +10 % par rapport à » l’année dernière, explique le directeur général de l’Association pour l’emploi des cadres, Jean-Marie Marx. En 2015, les entreprises avaient embauché 181 800 cadres, un niveau en progression de 7 % par rapport à 2014.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 11 000 entreprises privées, « représentatif de la répartition par région, par taille et par secteur d’activité des salariés […]. Les entreprises ont été contactées du 15 octobre au 8 décembre 2015 », précise l’Apec.

La reprise du marché de l’emploi cadre bénéficie notamment aux jeunes diplômés. « 38 500 à 43 400 débutants pourraient être embauchés en 2016, une hausse qui pourrait aller jusqu’à +14 % », observe Jean-Marie Marx.

« Les cadres ayant acquis de un à dix ans d’expérience seraient toujours les plus courtisés, représentant un peu plus d’un recrutement sur deux », explique l’Apec. Au contraire, les personnes les plus expérimentées « ne profiteraient toujours pas de la dynamique à l’œuvre sur le marché ».

L’informatique, métier qui recrute le plus de cadres

L’informatique est le métier qui recrute le plus de cadres, comme l’illustre ce tableau :

Recrutements en contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée de plus d’un an2015Prévisions pour 2016
Informatique 38 300 Entre 39 800 et 42 300
Commercial et marketing 34 300 Entre 35 000 et 37 500
Etudes, recherche & développement 28 700 Entre 30 500 et 32 400
Administration, RH, communication, juridique 18 800 Entre 18 800 et 19 800
Exploitation tertiaire* 16 900 Entre 16 300 et 17 600
Finance, comptabilité, contrôle de gestion, audit 16 500 Entre 16 500 et 17 500
Achats, qualité, maintenance, logistique, sécurité 12 600 Entre 11 500 et 12 800
Production industrielle, chantier 12 500 Entre 12 600 et 13 800
Direction générale 3 200 Entre 2 900 et 3 200

* Métiers spécifiques des secteurs suivants : santé et action sociale, culture, banque, assurance, immobilier, formation, tourisme, transports.

A lire aussi