Les contrôles sanitaires des restaurants et cantines consultables en ligne

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les résultats des contrôles sanitaires seront consultables sur le site www.alim-confiance.gouv.fr.

Avant d’aller dans un restaurant ou une boucherie, vous pourrez désormais vérifier leur niveau d’hygiène. Depuis le 3 avril, les résultats des contrôles sanitaires réalisés dans le secteur alimentaire depuis le 1er mars 2017 seront accessibles sur le site www.alim-confiance.gouv.fr ou sur l’application mobile Alim’confiance. Un décret du 17 décembre 2016 a généralisé l’expérimentation menée à Paris et Avignon de juillet à décembre 2015. Objectif : aller vers plus de transparence et améliorer la confiance du consommateur.

Tous les établissements de la chaîne alimentaire sont concernés : abattoirs, commerces de détail (métiers de bouche, restaurants, supermarchés, marchés, vente à la ferme, etc.), cantines et établissements agroalimentaires. Chaque professionnel sera informé des résultats avant leur publication en ligne.

Sur le site, une carte interactive de la France vous permet de rechercher l’établissement par son nom ou son adresse. Vous pouvez également filtrer les résultats par catégorie d’établissement. Vous aurez alors connaissance de la date de la dernière inspection, du niveau de maîtrise sanitaire en matière de protection des animaux s’il s’agit d’un abattoir et du niveau d’hygiène.

Quatre niveaux d’hygiène

  • « très satisfaisant » : l’établissement ne présente pas de non-conformité, ou uniquement des non-conformités mineures ;
  • « satisfaisant » : l’établissement présente des non-conformités qui ne justifient pas l’adoption de mesures de police administrative mais uniquement un courrier de rappel de la réglementation en vue d’une amélioration des pratiques ;
  • « à améliorer » : l’exploitant a été mis en demeure de procéder à des mesures correctives dans un délai fixé par l’autorité administrative, qui sera suivi d’un nouveau contrôle ;
  • « à corriger de manière urgente » : l’établissement présente des non-conformités susceptibles de mettre en danger la santé du consommateur et pour lesquelles l’autorité administrative ordonne la fermeture administrative, le retrait, ou la suspension de l’agrément sanitaire.

Les données rendues publiques resteront en ligne pendant un an à compter de la date du contrôle. Les restaurants, métiers de bouche et cantines pourront afficher leur niveau d’hygiène sur leur devanture. L’affichette leur sera transmise par les services départementaux de l’Etat.

Les résultats des restaurants à Paris

177 restaurants ont été contrôlés à Paris. Deux restaurants ont été épinglés et ont obtenu la mention "à corriger de manière urgente" : La perle de Dalian, 13 rue Piéton (11e) et le Restaurant Sénégalais, 9 rue Myrha (18e). Par ailleurs, 9 restaurant ont été classés dans "à améliorer" :

- Chez Janou, 2 rue Roger Verlhomme (3e)
- Bar Restaurant Chouchou, 63 rue Rambuteau (4e)
- Chandrer, 13 rue de la Harpe (5e)
- Le Latin Saint André, 36 rue Saint-André-des-Arts (6e)
- Reine House, 12 rue Notre-Dame-des-Champs (6e)
- Bar Le Soleil, 20 cours de Vincennes (12e)
- Jin Xin, 65 rue de Belleville (19e)
- Fada, 4 rue de Belleville (19e)
- L’Escale de l’Auberge, 178 rue de Bagnolet (20e)

A l’étranger, la mesure est efficace

En Europe, huit pays tels le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark ou la Finlande ont déjà instauré la transparence des contrôles sanitaires. Partout, cette mesure s’est accompagnée d’une amélioration du niveau sanitaire des établissements. L’Allemagne et la Suède envisagent également de la mettre en place.

A lire aussi