Les casinos devront enregistrer l’identité des joueurs gagnant plus de 2 000 €

Un décret récent prévoit cette mesure anti-blanchiment. Le seuil est actuellement fixé à 5 000 €.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
0mn de lecture
Le casino d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise) en avril.
Le casino d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise) en avril. Le casino d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise) en avril.

Les organisateurs de paris sportifs et les casinos seront bientôt obligées d’enregistrer l’identité des parieurs et des joueurs gagnant plus de 2 000 €. Cette mesure, destinée à lutter contre le blanchiment des sommes misées, figure dans un décret publié dimanche 12 juin au Journal officiel, en plein Euro de football.

Actuellement, l’enregistrement s’impose quand les gains dépassent 5 000 €.

Des données « conservées pendant cinq ans »

« Les groupements, cercles et sociétés organisant des jeux de hasard, des loteries, des paris, des pronostics sportifs ou hippiques » doivent vérifier l’identité des joueurs concernés et inscrire leurs « noms et adresses […] ainsi que le montant » des gains (article L. 561-13 du Code monétaire et financier). Ils sont tenus de conserver ces données dans un registre « pendant cinq ans ».

Les professionnels doivent appliquer cette mesure « au plus tard le 1er juillet » prochain, précise le décret. Sauf « les groupements et les sociétés » : pour eux, « le seuil est fixé à 3 000 € jusqu’au 30 juin 2017 ».

A lire aussi

Partager cet article :