Le gouvernement lance le Tour de France de l’égalité femmes-hommes

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Plus de 300 ateliers thématiques sont programmés jusqu'au 8 mars 2018 pour donner la parole aux citoyens.
Plus de 300 ateliers thématiques sont programmés jusqu'au 8 mars 2018 pour donner la parole aux citoyens. Plus de 300 ateliers thématiques sont programmés jusqu'au 8 mars 2018 pour donner la parole aux citoyens.

Recueillir la parole des femmes et des hommes ainsi que leurs préoccupations, tels sont les objectifs du Tour de France de l’égalité entre les femmes et les hommes lancé mercredi dernier par le Premier ministre, Edouard Philippe, et la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa.

L’opération, qui se tiendra jusqu’au 8 mars, date de la Journée internationale des droits des femmes, sera menée à la fois en ligne et sur le terrain. L’ambition est de donner à chacune et à chacun l’opportunité de s’exprimer sur ce qu’il attend des pouvoirs publics pour faire progresser l’égalité femmes-hommes, érigée grande cause nationale du quinquennat par le président de la République.

300 ateliers partout en France

Plus de 300 ateliers thématiques se tiendront dans les 18 régions de métropole et d’outre-mer. La santé, la précarité, la sexualité, l’égalité professionnelle, les violences faites aux femmes… tous les sujets seront abordés. Pour connaître ceux tenus près de chez vous, consultez la carte interactive, disponible sur egalite-femmes-hommes.gouv.fr. Un atelier sur « améliorer la santé des femmes » est par exemple organisé à Marseille le 10 octobre, un autre sur « le droit des femmes à disposer de leur corps et accompagnement autour de l’IVG » est prévu à Strasbourg le 11 octobre et un pour « lutter contre tous les stéréotypes » à Lille le 17 octobre. Des professionnels et experts interviendront et un tableau de la situation du département en matière d’égalité femmes-hommes sera présenté. Marlène Schiappa espère atteindre l’objectif de 50 000 participants.

A l’issue des ateliers, les préoccupations recueillies seront traduites en politiques publiques. « Le Tour de France se terminera par une forme de forum européen dans lequel nous allons partager ces politiques avec mes homologues européens », a précisé la secrétaire d’Etat au micro de France 24 et de RFI.

Les quatre orientations du gouvernement

Le gouvernement a d’ores et déjà prévu que son action en faveur de l’égalité femmes-hommes reposerait sur « quatre piliers ». « Il faut assurer mieux qu’aujourd’hui l’égalité professionnelle, en accompagnant mieux les employés, en les formant mieux sur les thématiques de l’égalité », a expliqué le Premier ministre lors du lancement du Tour de France. « En 2018, nous présenterons un plan d’action visant à développer la mixité des métiers en choisissant quelques filières », a-t-il détaillé.

Edouard Philippe a également évoqué « le renforcement des droits sociaux des femmes », dont au premier rang, « le congé maternité ». Le troisième volet porte sur la lutte « pacifique mais résolue, contre les violences sexistes et sexuelles ». Enfin, assurer la parité dans tous les métiers.

A lire aussi