Le gouvernement attend vos propositions sur la prise en charge des personnes âgées

Soins de santé, hébergement… Le ministère de la Santé invite les Français à répondre en ligne à la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? ». La consultation est ouverte jusqu’au 1er décembre et nourrira le projet de loi sur le grand âge prévu fin 2019.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le gouvernement attend vos propositions sur la prise en charge des personnes âgées.
Le gouvernement attend vos propositions sur la prise en charge des personnes âgées.

En 2050, la France devrait compter près de 5 millions de personnes de plus de 85 ans, contre 1,5 aujourd’hui. Et on estime en 2060 à 2,45 millions le nombre de citoyens en perte d’autonomie, contre 1,6 million en 2030. Pour faire face au défi de la dépendance, le ministère de la Santé et des Solidarités compte présenter un projet de loi sur le grand âge et l’autonomie courant 2019 et invite les Français à proposer leurs idées.

Cette consultation citoyenne est ouverte jusqu’au 1er décembre sur la plateforme indépendante Make.org. Pour participer, il s’agit de répondre à la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? » en 140 signes en donnant des propositions concrètes. « Cela peut être autour de la prévention de la perte d’autonomie, autour dela prise en charge dans les Ehpad, autour des activités ou de l’alimentation… », a expliqué la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, au micro de RTL. Il est également possible de voter pour les idées formulées par les autres internautes.

« Les propositions recueillies seront systématiquement classées, regroupées en idées, constituant au final une matière citoyenne […] utile pour bâtir un plan d’action concret », précise le ministère dans un communiqué.

Une concertation nationale jusqu’en février 2019

Cette consultation marque le point de départ de la concertation nationale sur le grand âge et l’autonomie qui va se dérouler jusqu’en février 2019. Entre octobre et janvier se tiendront dix ateliers portant sur différentes thématiques comme le financement de la prise en charge de la perte d’autonomie, l’accompagnement des aidants ou la diversification de l’offre d’hébergement et de prise en charge. Ils seront composés de représentants de l’Etat et des collectivités, d’experts et de représentants d’associations et de fédérations d’usagers et de professionnels. Des entretiens individuels avec des personnes âgées ainsi que plusieurs forums régionaux sont également prévus en décembre et janvier pour faire remonter les attentes et les analyses des acteurs locaux. Cette concertation nourrira le projet de loi.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :