Le chômage au plus bas dans la zone euro depuis septembre 2011

Le taux de chômage dans la zone euro a atteint 10,4 % en décembre dernier, selon Eurostat. C’est son niveau le plus bas depuis septembre 2011. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Le siège de la banque centrale européenne, à Francfort, en Allemagne.
Le siège de la banque centrale européenne, à Francfort, en Allemagne.

Le taux de chômage dans la zone euro s’est établi à 10,4 % en décembre dernier selon Eurostat (voir le document), soit 0,1 % de baisse par rapport au mois précédent. C’est son niveau le plus bas depuis septembre 2011 et le troisième mois consécutif de baisse. En décembre 2014, les pays de la zone euro accusait un taux de chômage de 11,4 %.

1,5 million de demandeurs d’emploi en moins

Dans les 19 pays de la zone euro, quelque 16,75 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage en décembre dernier, soit 1,5 million de moins qu’un an auparavant. Ils étaient près de 21,944 millions de demandeurs d’emploi dans les 28 pays de l’Union européenne, contre 23,97 millions en décembre 2014. Le taux de chômage y est établi à 9 %, également en baisse par rapport à décembre 2014 (9,9 % de chômage). C’est le taux de plus bas de l’UE à 28 depuis juin 2009 selon Eurostat. Comparé à décembre 2014, quelque 2,026 millions de personnes ont retrouvé en emploi dans l’Union européenne et 1,501 million dans la zone euro.

Et la France ?

La France connaît un taux de chômage de 10,2 %. Parmi les 19 pays, les taux de chômage affichent de fortes disparités. Le taux de l’Allemagne est de 4,5 %, c’est le plus faible de tous, alors que celui de l’Espagne s’élève à 20,8 % (contre 23,6 % un an auparavant), selon Eurostat. La Grèce affiche un taux de chômage de 24,5 % en octobre 2015.

df
Marie Dagman
Publié le

Partager cet article :