Le 20 mai, l’industrie du tabac ne fabriquera plus que des paquets de cigarettes neutres

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La mise en place du paquet neutre vise à limiter l’attrait du tabac, en particulier auprès des jeunes, que peuvent séduire les techniques marketing des fabricants.

Ni logo ni dessin. À partir du 20 mai 2016, l’industrie du tabac fabriquera seulement des paquets de cigarettes neutres, indique un décret paru mardi 22 mars au Journal officiel, complété par un arrêté.

Trois dates

Le calendrier d’application de la réforme, lancée par la loi santé du 26 janvier, est bâti sur trois dates :

  • le 20 mai, les fabricants seront obligés de produire seulement des paquets neutres. Ils auront encore la possibilité d’écouler auprès des bureaux de tabac leurs stocks de paquets traditionnels ;
  • le 20 novembre, les industriels devront seulement fournir les buralistes en paquets neutres. Les magasins auront toutefois le droit d’écouler leurs vieux stocks auprès de leurs clients ;
  • le 1er janvier 2017, les buralistes ne pourront plus vendre que des paquets neutres. Ce délai sera toutefois « précisé dans une ordonnance à paraître prochainement », explique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les caractéristiques du paquet neutre

Le ministère de la Santé rappelle les caractéristiques du paquet neutre :

  • une couleur unique, « pour tous les paquets de cigarette et de tabac à rouler, quelle que soit leur marque » ;
  • « les mêmes modalités d’inscription de la marque sur les emballages », toujours présente en petits caractères ;
  • « des avertissements sanitaires plus choc, combinés (texte et visuel) et élargis à 65 % du paquet (contre 30 % à 40 % aujourd’hui) ».

La mesure vise à limiter l’attrait du tabac, en particulier auprès des jeunes, que peuvent séduire les techniques marketing des fabricants.

A lire aussi