L’achat d’un logement se rentabilise de plus en plus vite

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Le seul frein à l’accès à la propriété est de taille : le maintien des prix de l’immobilier à un haut niveau.
Le seul frein à l’accès à la propriété est de taille : le maintien des prix de l’immobilier à un haut niveau. Le seul frein à l’accès à la propriété est de taille : le maintien des prix de l’immobilier à un haut niveau.

Acquérir un bien immobilier en empruntant est rentable de plus en plus rapidement par rapport à une location, indique le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com dans une étude publiée mardi 13 septembre.

« La durée de détention nécessaire pour que l’achat d’un bien comme résidence principale soit moins coûteux que la location d’un même type de bien ne cesse de diminuer au fur et à mesure des années », selon l’enquête.

16 ans pour rentabiliser l’achat d’un 30 mètres carrés

D’après les calculs du courtier, pour rentabiliser l’acquisition d’un bien dans l’une des trente-sept plus grandes villes françaises, comptez en moyenne :

  • 16 ans pour un 30 mètres carrés (contre 19 ans en 2014 et 17 ans en 2015) ;
  • 2,5 ans pour un 70 mètres carrés (contre 5 ans en 2014 et 4 ans en 2015).

Des écarts importants

Les écarts sont toutefois importants entre les villes, comme le montre ce tableau :

Nombre d’années nécessaires pour que l’achat d’un 70 mètres carrés soit plus avantageux que la location d’un bien équivalent
Le Havre 1 Rouen 2
Limoges 1 Marseille 2
Mulhouse 1 Brest 2,5
Le Mans 1,5 Reims 2,5
Nîmes 1,5 Orléans 2,5
Caen 1,5 Dijon 2,5
Montpellier 1,5 Strasbourg 2,5
Nancy 1,5 Villeurbanne 3
Perpignan 1,5 Rennes 3
Saint-Denis 1,5 Montreuil 3
Saint-Etienne 2 Nantes 3,5
Angers 2 Nice 3,5
Clermont-Ferrand 2 Toulouse 3,5
Lille 2 Toulon 4
Aix-en-Provence 2 Bordeaux 5
Metz 2 Lyon 5
Tours 2 Boulogne-Billancourt 5,5
Besançon 2 Paris 6,5
Grenoble 2

Meilleurtaux.com a pris en compte :

  • pour l’acquisition : le niveau des « prix au mètre carré, des taux d’intérêt de l’emprunt » (en s’appuyant sur l’exemple d’un prêt à 1,5 % sur 20 ans) « et de la taxe foncière » ;
  • pour la location : le « montant des loyers et » le « rendement de l’argent placé qui aurait été consacré à l’apport personnel en cas d’achat ».

Diminution « des taux d’emprunt »

« C’est la baisse des taux d’emprunt combinée à la faiblesse du taux d’épargne qui augmente l’attractivité de l’acquisition », explique Maël Bernier, directrice de la communication de l’entreprise.

Le seul frein à l’accès à la propriété est de taille : le maintien des prix de l’immobilier à un haut niveau.

A lire aussi