La pension versée aux veuves de guerre fixée à 9 548 € par an

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Une circulaire, diffusée mardi 8 décembre par la Caisse nationale d’assurance vieillesse, augmente la pension versée aux veuves et aux veufs de guerre (taux spécial).
Une circulaire, diffusée mardi 8 décembre par la Caisse nationale d’assurance vieillesse, augmente la pension versée aux veuves et aux veufs de guerre (taux spécial). Une circulaire, diffusée mardi 8 décembre par la Caisse nationale d’assurance vieillesse, augmente la pension versée aux veuves et aux veufs de guerre (taux spécial).

Une circulaire, diffusée mardi 8 décembre par la Caisse nationale d’assurance vieillesse, augmente la pension versée aux veuves et aux veufs de guerre (taux spécial).

À partir du 1er janvier 2015, de façon rétroactive, ce montant « est porté à 9 548 € par an », contre 9 520,72 € auparavant. Cette modification intervient en application d’un arrêté publié le 24 octobre dernier au Journal officiel.

L’octroi d’une pension aux conjoints survivants répond au principe posé par l’article L. 1 du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre. Ce texte prévoit que la « République française, reconnaissante envers les anciens combattants et victimes de la guerre qui ont assuré le salut de la patrie, s’incline devant eux et devant leurs familles ».

Les plafonds de ressources pour recevoir des prestations sociales

Les plafonds de ressources applicables aux veuves ou aux veufs de guerre pour recevoir certaines prestations sociales, marquent une légère hausse. Les nouveaux montants figurent dans ce tableau :

Plafonds annuels de ressources pour les veuves et les veufs de guerre
Allocation aux vieux travailleurs salariés ; allocation aux mères de famille 12 927,95 €
Allocation supplémentaire 19 148 €
Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse) 19 148 €
Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) 14 393,17 €
A lire aussi