La parité, ça commence au lycée

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Un décret publié vendredi 28 avril au « Journal officiel » instaure la parité entre les filles et les garçons parmi les représentants des élèves siégeant dans deux instances de dialogue.

Un décret publié vendredi 28 avril au Journal officiel instaure la parité entre les filles et les garçons parmi les représentants des élèves au Conseil national de la vie lycéenne (CNVL) et aux conseils académiques de la vie lycéenne (CAVL). Le dispositif doit s’appliquer à partir « du prochain renouvellement de ces deux instances ».

Le Conseil national de la vie lycéenne

Défini par le ministère de l’Education nationale comme une « instance nationale de dialogue entre représentants lycéens » et le ministre, le CNVL se réunit au moins deux fois par an.

Il compte « soixante-quatre » membres, contre trente-trois actuellement, selon le décret. Il s’agit uniquement de lycéens, le ministre ou son représentant présidant le Conseil.

Les élèves se portent candidats en « binôme » : les prétendants à un poste de titulaire doivent être « de sexe différent », précise le nouveau texte. Chacun doit avoir un suppléant, « de même sexe » que lui.

« Les membres de chaque binôme élu siègent alternativement au Conseil national de la vie lycéenne. » Mais si le titulaire du « binôme appelé à siéger » est absent, « il est fait appel à l’autre membre titulaire ».

Si aucun « des membres titulaires d’un binôme » ne peut prendre part « à une séance », le « suppléant du membre titulaire convoqué pour siéger » doit s’y rendre ou, si lui aussi est indisponible, le « suppléant de l’autre membre titulaire du binôme » y va.

Les élections des représentants lycéens se tiennent au moment de la première réunion des CAVL. Celle-ci se déroule au plus tard avant la fin de la quinzième semaine de l’année scolaire.

Le recteur doit adresser à chaque élève membre du CAVL un bulletin de candidature et une convocation à cette réunion.

Les élèves voulant être candidats au scrutin doivent transmettre au recteur le bulletin rempli, au plus tard à l’ouverture de la réunion.

Les conseils académiques de la vie lycéenne

Conçue pour formuler « des avis sur les questions relatives à la vie scolaire et au travail » des élèves, cette instance constitue « l’échelon intermédiaire » entre les conseils de la vie lycéenne et le CNVL, explique l’Education nationale.

Chaque conseil se réunit au moins trois fois par an au sein de chaque académie. Il est présidé par le recteur.

Les CAVL comptent au maximum quarante membres, la moitié au moins étant des lycéens ou des élèves des établissements régionaux d’établissement adapté.

Les déclarations de candidature comportent « le nom de deux candidats à l’élection de membre titulaire et, pour chacun d’entre eux, de deux suppléants », indique le décret.

« Les deux candidats titulaires doivent être de sexe différent. Chaque candidat titulaire et ses deux suppléants sont de même sexe », ajoute le texte.

Le scrutin a lieu « avant la fin de la treizième semaine de l’année scolaire », prévoit un arrêté paru vendredi.

Le recteur doit informer les lycéens des modalités de l’élection, pour leur permettre de présenter leur candidature, s’ils le souhaitent.

A lire aussi