La moitié des salariés gagnent moins de 1 783 € nets par mois

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
En tenant compte de l’inflation (la hausse des prix), le salaire moyen a crû de 0,5 % entre 2013 et 2014.

Le salaire net moyen perçu par les personnes travaillant dans le secteur privé et les entreprises publiques a atteint 2 225 € nets mensuels en 2014, indique l’Insee dans une enquête parue mercredi 21 septembre.

En tenant compte de l’inflation – la hausse des prix –, le salaire moyen en équivalent temps plein a crû de 0,5 % entre 2013 et 2014, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Les employés, premiers bénéficiaires de l’augmentation

Cette évolution bénéficie à « toutes les catégories socioprofessionnelles » :

  • les employés (+ 0,7 %, à 1 631 €) ;
  • les ouvriers (+ 0,4 %, à 1 702 €) ;
  • les cadres (+ 0,4 %, à 4 104 €) ;
  • les professions intermédiaires (+ 0,3 %, à 2 272 €).

Mais les hommes gagnent en moyenne davantage que les femmes : 2 410 €, contre 1 962 €, soit une différence de 19,6 %. « Pourtant, le salaire net moyen des femmes progresse plus que celui des hommes : + 0,9 % contre + 0,4 % », précise l’Insee.

L’écart entre les deux sexes est plus faible s’agissant du salaire net médian – la moitié des personnes en poste gagnent moins, la moitié davantage. Cette rémunération atteint 1 783 € pour l’ensemble des salariés, 1 893 € pour les hommes et 1 636 € pour les femmes.

A lire aussi