La collectivité finance un quart de la consommation

Les « dépenses socialisées » permettent de satisfaire les « besoins » essentiels des ménages, comme la santé ou le logement.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La Sécurité sociale prend en charge 74 % des dépenses de santé.
La Sécurité sociale prend en charge 74 % des dépenses de santé. La Sécurité sociale prend en charge 74 % des dépenses de santé.

Grâce aux impôts, la collectivité prend en charge le quart de la consommation des Français, estime l’Insee dans une enquête publiée lundi 26 août.

L’Institut national de la statistique et des études économiques a travaillé sur les « dépenses socialisées », qui servent à satisfaire les « besoins » essentiels des ménages et « soutiennent la consommation ». Les données citées portent sur l’année 2015.

Les trois quarts des dépenses de santé

Sur des dépenses de santé atteignant 209,6 milliards €, la Sécurité sociale en finance 74 %, calcule l’Insee.

« Seuls 54,9 milliards d’euros restent à la charge directe des ménages avant tout remboursement par les complémentaires santé », indique l’auteur du document.

Le quart des loyers

Alors que les loyers atteignent 68,8 milliards €, 15,6 milliards € sont financés par les aides au logement.

Plus des deux tiers des dépenses en services d’action sociale

Dans ce domaine, « la dépense socialisée représente 55,1 milliards, soit plus des deux tiers de la consommation des ménages(79,5 milliards €) ».

Ces services désignent notamment :

  • l’accueil de jeunes enfants ;
  • l’accueil et l’hébergement de personnes âgées et de personnes handicapées ;
  • l’aide à domicile.

Les autres dépenses socialisées financent en partie le coût :

  • de l’enseignement ;
  • des services à domicile ;
  • des loisirs et de la culture,
  • des transports.

Ont été notamment exclus du champ de l’enquête :

  • les dépenses permettant à l’administration d’assurer ses fonctions régaliennes (défense, justice et police) ;
  • les revenus versées par la collectivité, telles que les allocations chômage et les indemnités journalières réglées pendant les arrêts de travail ;
  • les aides attribuées aux personnes accédant à la propriété.

A lire aussi

Partager cet article :