« J’alerte l’Arcep » : dénoncer un dysfonctionnement de votre opérateur mobile

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a ouvert un site, qui vous permet par exemple de signaler votre désaccord concernant votre facture téléphonique.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

1mn de lecture
Vous êtes invité à faire un diagnostic du problème que vous rencontrez.
Vous êtes invité à faire un diagnostic du problème que vous rencontrez.

Vous rencontrez une difficulté avec votre opérateur téléphonique, Internet ou postal ? Vous pouvez dénoncer le dysfonctionnement sur « J’alerte l’Arcep », une plateforme lancée mardi 17 octobre par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

Pour signaler un problème sur le nouveau portail, vous devez d’abord indiquer si vous êtes un particulier, un professionnel ou un élu d’une collectivité territoriale.

Les particuliers doivent fournir leurs adresses électronique et postale, ainsi que le type et le nom de leur opérateur.

Un diagnostic du dysfonctionnement

Le site de l’Arcep vous invite ensuite à faire un diagnostic du problème rencontré, en cochant l’une des cases proposées. Pour un opérateur mobile, vous pouvez opter pour l’un des choix suivants :

  • votre abonnement fonctionne mal ;
  • vous n’arrive pas à changer d’opérateur ;
  • vous n’êtes pas d’accord avec votre facture ou votre contrat ;
  • vous êtes victime d’appels ou de messages indésirables.

Avant de valider votre signalement, vous avez la possibilité de préciser votre diagnostic en rédigeant un texte.

L’Arcep qualifie l’alerte de « geste citoyen ». Car pour l’autorité, l’objectif du dispositif est de recueillir « en temps réel » des informations « sur les difficultés rencontrées par les utilisateurs, d’identifier les dysfonctionnements et de pouvoir mesurer leur ampleur ».

Pas de règlement de votre litige

L’Arcep ne traite pas l’éventuel litige qui vous oppose à votre opérateur.

Vous conservez cependant la possibilité de vous tourner vers une association agréée de consommateurs ou vers la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) dont vous dépendez. De quoi obtenir une solution concrète à votre problème.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :