Isolation : le crédit d’impôt pour le remplacement des fenêtres va être rétabli

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique sera plafonné à 100 euros par fenêtre et concernera les travaux consistant à passer d’un simple à un double vitrage.
2mn de lecture
Le crédit d’impôt pour le remplacement des fenêtres à simple vitrage par du double vitrage va être rétabli.
Le crédit d’impôt pour le remplacement des fenêtres à simple vitrage par du double vitrage va être rétabli.

« Nous allons […] ré-élargir le crédit d’impôt pour la transition énergétique au changement de fenêtre, a déclaré lundi 17 décembre le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, sur Europe 1. C’est un exemple concret d’aide aux Français qui font des travaux pour améliorer l’efficacité énergétique et donc baisser leur facture, c’est ça le but. »

Accordé sans conditions de ressources, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) permet de déduire de ses impôts une partie des dépenses engagées pour réaliser des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique dans son logement principal. Cette année, cet avantage fiscal avait été recentré sur les travaux et équipements jugés les plus efficaces en matière d’économies d’énergie comme l’isolation des combles. En raison de son faible rendement coût/efficacité, le remplacement des fenêtres à simple vitrage par du double vitrage avait été exclu du dispositif depuis le 1er juillet dernier.

> A LIRE : Toit, murs, sol, fenêtres : bien isoler son logement

100 euros maximum par fenêtre

Les travaux de remplacement de fenêtres vont finalement être réintégrés mais « il ne [s’agira] pas de subventionner n’importe quel type de fenêtres », a indiqué François de Rugy. « Nous allons avoir un dispositif qui sera plus efficace que par le passé ». Le crédit d’impôt sera plafonné à 100 euros par fenêtre et ne concernera que les travaux consistant à passer d’un simple à un double vitrage.

Interrogé sur le coût de la mesure, le ministre a répondu qu’il était « difficile de savoir combien exactement cela coûtera, car cela dépendra du nombre de personnes demandant à bénéficier de ce système ».

Les professionnels du bâtiment, qui réclamaient le retour des fenêtres dans le Cite depuis plusieurs mois, ont salué l’annonce de François de Rugy.

- Fin des chaudières au fioul : est-ce réaliste ?

- Les travaux d’économie d’énergie plus accessibles en 2019 ?

- Huit conseils pour financer vos travaux de rénovation

df
Sarah Corbeel
Publié le