Inondations dans l’Aude : l’état de catastrophe naturelle reconnu pour 126 communes

126 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux inondations qui ont frappé l’Aude dans la nuit de dimanche à lundi. Les victimes ont jusqu’au 30 novembre pour déclarer les dommages subis à leur assurance.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
126 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux inondations qui ont frappé l’Aude.
126 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux inondations qui ont frappé l’Aude.

Un arrêté paru le 18 octobre au Journal officiel reconnaît l’état de catastrophe naturelle à 126 communes touchées par les inondations et coulées de boue survenues les 14 et 15 octobre dans le département de l’Aude et qui ont fait 14 morts et 75 blessés.

« La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle permet aux victimes bénéficiaires d’un contrat d’assurance de dommages (multirisques habitation, automobile, entreprise…) d’être indemnisées pour les dommages matériels », rappelle la Fédération française de l’assurance. « Les assureurs accepteront les déclarations de sinistres jusqu’au 30 novembre 2018, au-delà du délai réglementaire de 10 jours à partir del’arrêté ministériel», assure la FFA.

La liste des 126 communes

Sont concernés les sinistrés résidant dans l’une des 126 communes suivantes :

Aigues-Vives, Alzonne, Antugnac, Aragon, Arquettes-en-Val, Auriac, Azille, Badens, Bagnoles, Barbaira, Berriac, Bize-Minervois, Blomac, Bouilhonnac, Brousse-et-Villaret, Camps-sur-l'Agly, Canet, Capendu, Carcassonne, Cascastel-des-Corbières, Castans, Caudebronde, Caunes-Minervois, Caunettes-sur-Lauquet, Caunettes-en-Val, Caux-et-Sauzens, Cazilhac, Cépie, Clermont-sur-Lauquet, Comigne, Conilhac-Corbières, Conques-sur-Orbiel, Couffoulens, Couiza, Coursan, Cucugnan, Cuxac-Cabardès, Cuxac-d'Aude, Davejean, Douzens, Durban-des-Corbières, Fabrezan, Fajac-en-Val, Felines-Termenès, Ferrals-les-Corbières, Floure, Fontiers-d'Aude, Fontiers-Cabardès, Fraisse-Cabardès, Granès, Gruissan, Homps, Labastide-en-Val, Lacombe, Ladern-sur-Lauquet, Lagrasse, Lastours, Laure-Minervois, Leuc, Limousis, Luc-sur-Orbieu, Malves-en-Minervois, Marseillette, Mas-Cabardès, Mayronnes, Mirepeisset, Montazels, Montbrun-des-Corbières, Montirat, Montlaur, Montolieu, Moussoullens, Narbonne, Névian, Ornaizons, Palaja, Pennautier, Peyriac-Minervois, Pezens, Puichéric, Raissac-d'Aude, la Redorte, Rennes-le-Château, Rennes-les-Bains, Ribaute, Rieux-en-Val, Rieux-Minervois, Roquecourbe-Minervois, Roubia, Rustiques, Saint-Couat-d'Aude, Saint-Denis, Saint-Ferriol, Saint-Frichoux, Saint-Hilaire, Saint-Louis-et-Parahou, Saint-Marcel-sur-Aude, Saint-Nazaire-d'Aude, Saint-Pierre-des-Champs, Sallèles-d'Aude, Sallèles-Cabardès, Salsigne, Serres, Serviès-en-Val, Talairan, Taurize, Tournissan, Tourouzelle, Trèbes, Tuchan, Ventenac-Cabardès, Verzeille, Villalier, Villar-en-Val, Villardebelle, Villardonnel, Villarzel-Cabardès, Villedaigne, Villedubert, Villefloure, Villegailhenc, Villegly, Villemoustaussou, Villeneuve-Minervois, Villetritouls et Vinassan.

Pour les communes n’ayant pas été reconnues en état de catatrophe naturelle, une commission d’urgence se réunira en préfecture en fin de semaine prochaine. « Le gouvernement a d’ores et déjà demandé la mobilisation du fonds de secours d’extrême urgence pour permettre aux sinistré de faire face aux besoins essentiels les plus urgents », avait par ailleurs indiqué le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, mercredi 17 octobre.

La procédure pour se faire indemniser

Concernant la marche à suivre pour se faire indemniser, les victimes peuvent effectuer leurs déclarations de sinistres par tous moyens : téléphone, Internet, lettre simple. « Les assureurs feront également preuve de compréhension quant aux moyens d’attester des dommages. Si la facture reste la règle contractuelle, tout autre justificatif (photo et témoignages notamment) pourra être présenté », a indiqué la FFA.

Pour connaître les dommages pris en compte, le délai pour être indemnisé ou le montant de la franchise à payer, consultez notre article « Inondations : les démarches pour se faire indemniser ».

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :