Information nutritionnelle : des nouvelles étiquettes testées dans soixante magasins

Une expérimentation débute ce lundi pendant dix semaines. Objectif : vous encourager à manger sainement.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
L’expérimentation a lieu dans quatre régions.
L’expérimentation a lieu dans quatre régions.

À partir de lundi 26 septembre et jusqu’à début novembre, soixante supermarchés testent quatre nouveaux systèmes d’étiquetage nutritionnel des produits alimentaires.

Cette expérimentation a lieu dans les régions :

  • Auvergne-Rhône-Alpes,
  • Hauts-de-France,
  • Ile-de-France,
  • Normandie.

Les rayons suivants sont concernés :

  • traiteur frais,
  • viennoiserie industrielle,
  • pains et pâtisserie industriels,
  • plats cuisinés en conserve.

Des « résultats » à la fin de l’année

« Les résultats de l’évaluation sont attendus en décembre 2016. Un seul système d’information nutritionnelle sera […] recommandé par les pouvoirs publics, après avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) », souligne le ministère des Affaires sociales et de la santé.

« Ainsi que l’impose la réglementation européenne, son application sera facultative et reposera sur le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs. Sa mise en œuvre sur les emballages débutera au cours du premier semestre 2017 », poursuit le ministère dans un communiqué.

Le dispositif vise à encourager les consommateurs à choisir des produits sains. Il résulte de la loi santé du 26 janvier 2016. Selon l’article 14 de ce texte, « la déclaration nutritionnelle obligatoire » que prévoit un règlement de l’Union européenne « peut être accompagnée d’une présentation ou d’une expression complémentaire au moyen de graphiques ou de symboles ».

Le logo Nutri-score

Proposé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ce système de cinq couleurs indique la qualité nutritionnelle d’un produit :

Le logo Sens

Ce système est soutenu par la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), qui l’a conçu, et par l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania). Il affiche la fréquence de consommation souhaitable :

Le logo Nutri-repère

Soutenu par l’Ania, il permet de connaître la part d’énergie, de matières grasses, d’acides gras saturés, de sucres et de sel que contient une portion :

Le logo Nutri-couleurs

Il repose sur le même principe que le logo Nutri-repères, sauf qu’un système de couleurs permet de repérer plus facilement les apports nutritionnels.

Il s’inspire d’un logo utilisé au Royaume-Uni, dont voici un exemple :

Crédits des images : © ministère des Affaires sociales et de la santé

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :