Taxe d’habitation sur la résidence principale : devrez-vous la payer en 2022 ?

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Andrii Yalanskyi

Alors que la taxe d’habitation sur les résidences principales a été supprimée pour 80 % des ménages depuis 2020, les 20 % restants devront la payer une dernière fois à l’automne prochain. Ils auront droit à un abattement de 65 % avant d’en être à leur tour totalement exonérés à partir de 2023. Pour savoir si vous serez redevable ou non de la taxe d’habitation en 2022, il vous suffit de vérifier si vous respecter les plafonds de ressources fixés par le fisc.

Qui a droit à une exonération totale en 2022 ?

Cette année, vous n’aurez pas de taxe d’habitation sur votre résidence principale à payer si votre revenu fiscal de référence de 2021 (inscrit sur l’avis d’imposition 2022 que vous recevrez cet été) est inférieur à 28 150 € pour la première part de quotient familial (célibataire). Ce montant est majoré de 8 340 € pour les deux demi-parts suivantes, et de 6 255 € pour chaque demi-part supplémentaire.

Par exemple, si vous êtes marié avec deux enfants à charge, vous serez totalement exonéré si votre RFR de 2021 ne dépasse pas 57 340 € (quotient familial de trois parts).

A noter

Les personnes hébergées dans les établissements pour personnes âgées, qui conservent la jouissance de leur habitation principale, peuvent également bénéficier de cette exonération.

Qui a droit à une exonération partielle en 2022 ?

Si votre revenu fiscal de référence est compris entre 28 150 € et 29 192 € pour la première part de quotient familial, majoré de 8 861 € pour les deux demi-parts suivantes et de 6 255 € par demi-part supplémentaire, vous bénéficiez d’une exonération dégressive allant de 65 à 99 %.

Mais si votre RFR de 2021 dépasse les plafonds majorés, vous aurez "seulement" droit à un dégrèvement de 65 %. 

Plafond de revenus pour bénéficier du dégrèvement de la taxe d’habitation en 2022

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence à ne pas dépasser pour bénéficier de l'exonération de 100 %

 

Revenu fiscal de référence à ne pas dépasser pour bénéficier de l'exonération dégressive (comprise entre 99 et 65 %)

 

Revenu fiscal de référence minimal pour bénéficier de l’exonération de 65 %

1

28 150 €

28 150 € < RFR < 29 192 €

29 192 €

1,5

36 490 €

36 490 € < RFR < 38 053 €

38 053 €

2

44 830 €

44 830 € < RFR < 46 914 €

46 914 €

2,5

51 085 €

51 085 € < RFR < 53 169 €

52 169 €

3

57 340 €

57 340 € < RFR < 59 424 €

59 424 €

3,5

63 595 €

63 595 € < RFR < 65 679 €

65 679 €

Pour savoir à quelle réduction vous aurez droit, un simulateur est disponible sur le site des impôts. Il suffit d’indiquer le montant de votre dernier RFR et votre nombre de parts de quotient familial.

Comment bénéficier du dégrèvement ?

Le dégrèvement est accordé automatiquement.

Bon à savoir

Les résidences secondaires ne sont pas concernées par le dégrèvement de la taxe d'habitation et la redevance télé reste due, même si vous êtes totalement exonéré de taxe d’habitation sur votre résidence principale.

A lire aussi