Résidence secondaire : les villes où la taxe d’habitation est la plus chère

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Photoprofi30

Mauvaise nouvelle si vous possédez une maison secondaire. Le montant de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires, que vous devrez payer en novembre prochain, pourrait être salé.

Depuis 2017, les communes de plus de 50 000 habitants situées en zone tendue peuvent majorer de 5 à 60 % la part de la cotisation de la taxe d’habitation qui leur revient pour les logements meublés non affectés à la résidence principale. Or, cette année, de nombreuses villes comme Bordeaux, Lyon, Biarritz, Arles ou encore Saint-Jean-de-Luz ont décidé, en conseil municipal, d’appliquer la surtaxe à son maximum, rapporte Le Parisien.

« On voit bien qu’il y a un besoin de nombreuses communes de rattraper le manque à gagner lié à la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales, qui se poursuit cet automne pour les 20 % des Français les plus riches », estime Ludovic de Jouvancourt, le président de l’entreprise Prello, spécialisée dans l’achat de résidences secondaires à plusieurs, auprès du Parisien.

Sète, Frontignan et Le Cannet, les trois villes les plus chères

Dans ce contexte, l’entreprise a a établi un classement des villes où le taux de taxe d’habitation pour les résidences secondaires est le plus (et le moins) élevé en 2022, d’après les données du ministère de l’Economie. Les résultats montrent une grande disparité selon les communes.

Le top 10 des villes où le taux de taxe d’habitation est le plus élevé

Classement

Villes

Taux de taxe d’habitation sur les résidences secondaires

1

Sète (Hérault)

44,2 %, après majoration à 40 %

2

Frontignan (Hérault)

37,9 %, après majoration à 40 %

3

Le Cannet (Alpes-Maritimes)

37,4 %, après majoration à 40 %

4

Anglet (Pyrénées-Atlantiques)

36 %, après majoration à 60 %

 

5

Nice (Alpes-Maritimes)

33,8 %, après majoration à 60 %

 

6

Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

32,2 %, après majoration à 60 %

 

7

Corte (Haute-Corse)

31,9 %

8

Beausoleil (Alpes-Maritimes)

30,7 %, après majoration à 40 %

9

Wimereux (Pas-de-Calais)

30,6 %

10

La Seyne-sur-Mer (Var)

30,6 %, après majoration à 20 %

Le top 10 des villes où le taux de taxe d’habitation est le moins élevé

Classement

Villes

Taux de taxe d’habitation sur les résidences secondaires

1

Ouistreham (Calvados)

5,4 %

2

Mallemort (Bouches-du-Rhône)

9 %

 

3

Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône)

9,1 %

 

4

Livarot-Pays-d’Auge (Pays d’Auge)

9,6 %

 

5

La Hague (Manche)

9,8 %

 

6

Dives-sur-Mer (Calvados)

10,1 %

 

7

Cucq (Pas-de-Calais)

10,2 %

 

8

La Cadière-d’Azur (Var)

10,2 %, après majoration à 20 %

9

Saint-Pée-sur-Nivelle (Pyrénées-Atlantiques)

10,7 %

 

10

Noyant-Villages (Maine-et-Loire)

10,8 %

Comme le montre l’enquête de Prello, le taux de taxe d’habitation reste encore raisonnable dans certaines villes. C’est notamment le cas à Ouistreham (Calvados), Mallemort et Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), Livarot (Calvados) et La Hague (Manche), où il est inférieur à 10 %. « Ce sont des villes avec une bonne qualité de vie et de gros potentiels », analyse Ludovic de Jouvancourt. Mais attention, rien ne dit que les taux ne flamberont pas dans quelques années.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN