Impôts : un remboursement de 500 € à cause de la crise ? Attention, c'est une arnaque

Vous avez reçu un mail des impôts vous annonçant un remboursement de 498,87 € en guise de dédommagement suite au confinement ? Attention, il s’agit d’une tentative de phishing. Nos conseils pour ne pas vous laisser duper.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© weerapatkiatdumrong

Les cyberescrocs surfent sur l’épidémie de Covid-19 pour tenter d’arnaquer les internautes. Le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr met en garde sur son compte Twitter contre une recrudescence des messages frauduleux usurpant l’identité de l’Administration fiscale.

Ils indiquent que le contribuable a droit à un remboursement d’impôt exceptionnel de 498,87 € en guise de dédommagement suite au confinement. Pour en bénéficier, il faut cliquer sur un lien proposé afin de renseigner ses données personnelles et son numéro de carte bancaire. N'en faites rien. 

Il s’agit en réalité d’une arnaque au phishing (ou hameçonnage en français) destinée à « voler vos infos d’identité et bancaires », indique la plateforme cybermalveillance.

Vérifiez l’adresse électronique de l’expéditeur

Comme le rappelle l’administration fiscale sur son site Internet, elle ne demande jamais de coordonnées bancaires ou d’informations personnelles par mails ou par téléphone pour le paiement ou le remboursement d’un impôt.

Si vous recevez un mail des impôts, vérifiez toujours l’adresse de l’expéditeur. Pour cela, examinez le domaine de l’adresse, c’est-à-dire la partie droite à partir de l’arobase. Les mails officiels de la DGFiP utilisent des adresses dont le domaine est @dgfip.finances.gouv.fr. Un mail marqué DGFiP envoyé depuis tout autre domaine est frauduleux.

Exemples d’expéditeurs frauduleux :

  • direction.generale.finances.publiques@mailer.fr
  • ne_pas_repondre.dgfip.finances.gouv.fr@milingserver.weebly.com

Que faire si vous recevez un mail de ce type ?

Si vous avez reçu un mail frauduleux, ne répondez pas au message, ne cliquez pas sur les liens et supprimez-le. En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur, contactez votre Centre des Finances publiques (vous trouverez ses coordonnées à la rubrique Contacts sur le site des impôts.

Pensez également à signaler le message :

  • par téléphone en appelant le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement au 0 805 805 817, ouvert de 9 heures à 18 heures 30, du lundi au vendredi

Quel recours si vous avez répondu au mail ?

Si vous avez répondu au message et communiqué votre identité et vos coordonnées bancaires :

  • faites immédiatement opposition auprès de votre banque
  • déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte en ligne.
df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :