Non, être vacciné contre le Covid-19 ne vous permet pas de bénéficier d'un remboursement d'impôts

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© weerapatkiatdumrong

Un faux mail vous promettant un remboursement d’impôt ? Ce n’est pas nouveau. Mais cette fois, les cybercriminels ont décidé de surfer sur la vaccination contre le Covid-19 pour tenter d’escroquer des contribuables, rapporte Le Figaro.

« Après les derniers calculs annuels de l'exercice de votre activité, nous avons déterminé que vous êtes admissible à recevoir un remboursement d'impôt Vaccins contre le coronavirus (COVID-19) de 375,39 € », affirme ainsi le courriel reçu mercredi 11 août par un citoyen français, à l’entête de la Direction générale des Finances publiques.

Pour l’obtenir, le destinataire du message est invité à cliquer sur un lien qui le redirige vers un faux site de la DGFiP sur lequel il doit rentrer ses identifiants. Les escrocs peuvent alors les récupérer pour obtenir ses données bancaires.

Comment reconnaître un faux mail des impôts ?

Face à la recrudescence de ces tentatives de phishing (ou hameçonnage en français), l’administration fiscale a publié sur la page d’accueil de son site internet un lien vers une page, intitulée « Attention aux arnaques », pour mettre en garde les contribuables.

Comme le rappelle la DGFiP, elle ne demande jamais de coordonnées bancaires ou d’informations personnelles par mail ou par téléphone pour le paiement ou le remboursement d’un impôt.

Si vous recevez un mail des impôts qui vous semble suspect, vous devez avant tout vérifier l’adresse de l’expéditeur. Pour cela, examinez le domaine, c’est-à-dire la partie droite à partir de l’arobase. La DGFiP utilise toujours des adresses dont le domaine est @dgfip.finances.gouv.fr. Un mail marqué DGFiP envoyé depuis tout autre domaine est frauduleux.

Que faire si vous recevez un mail de ce type ?

Si vous avez reçu un mail frauduleux, ne répondez pas au message, ne cliquez pas sur les liens contenus dans le courriel et supprimez-le. En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur, contactez votre Centre des Finances publiques (vous trouverez ses coordonnées à la rubrique Contacts sur le site des impôts).

Pensez également à signaler le message :

  • sur le site du gouvernement consacré aux contenus illicites, Internet-signalement.gouv.fr, à la rubrique escroquerie ;
  • ou en contactant « Info escroqueries » au 0 805 805 817. Le numéro vert, mis en place par le gouvernement, est joignable du lundi au vendredi, de 9h à 18h30.

Quel recours si vous avez répondu au mail ?

Si vous avez cliqué sur le lien et communiqué votre identité et vos coordonnées bancaires :

  • faites immédiatement opposition auprès de votre banque ;
  • signalez la fraude bancaire sur la plateforme Perceval du ministère de l’Intérieur ;
  • déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte en ligne.
A lire aussi