Impôts : des milliers de contribuables obligés de vérifier leur déclaration de revenus

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Drazen Zigic

En 2020, vous avez été en arrêt maladie, en congé maternité ou paternité, en accident du travail ou vous avez perçu une pension d’invalidité ? Avant de valider votre déclaration de revenus, vous feriez mieux de vérifier si les montants versés par l’Assurance maladie ont bien été pris en compte. En raison d’un incident informatique, la transmission des données des prestations imposables des assurés n’a pas été automatiquement reportée sur les déclarations préremplies de milliers de contribuables, selon une information du quotidien Ouest France.

Selon les premiers éléments communiqués, seules les caisses primaires d’assurance maladie de Bretagne seraient concernées, ce qui représente 397 119 foyers dans toute la région. Depuis le 14 mai, l’Assurance maladie envoie des milliers de courriers, SMS et mails pour informer les assurés touchés. Pour certains foyers, le montant à corriger pourrait être très élevé. Le quotidien cite le cas d’une jeune femme devenue maman en 2020 et qui doit ajouter 8 000 € à sa déclaration de revenus.

Comment rectifier l’erreur de l’Assurance maladie ?

Si vous êtes concerné par ce bug informatique, vous serez directement contacté par votre CPAM. Il faudra alors vous rendre dans votre espace particulier sur Ameli.fr, à la rubrique « Mes démarches », et télécharger votre relevé fiscal annuel qui détaillera le montant à indiquer sur votre déclaration de revenus.

Vous devrez ensuite le reporter dans les cases 1AJ à 1DJ qui correspondent aux « traitements, salaires, pensions et rentes viagères, les salaires et les indemnités journalières imposables qu’il a perçus au cours d’une année civile ».

Même si vous avez déjà validé votre déclaration en ligne, vous pouvez la corriger. En revanche, si vous avez déposé une déclaration papier, il est trop tard. Vous allez devoir attendre votre avis d’imposition, dont la réception est prévue entre le 30 juillet et le 7 septembre. Vous disposerez alors de trois mois pour le corriger et le renvoyer aux finances publiques.

A lire aussi