Impôts, amendes… Vous pourrez les payer au bureau de tabac dès 2020

A partir du 1er juillet 2020, les Français pourront payer leurs impôts, amendes et factures de services publics chez un buraliste. Une phase de test est prévue au premier semestre 2020 dans 18 départements.
1mn de lecture
© AdrianHancu

A compter de l’été 2020, vous pourrez vous rendre chez votre buraliste pour payer vos impôts, amendes ainsi que vos factures de services publics (crèche, cantine, hôpital…). La Confédération des buralistes et la Fédération française des jeux viennent, en effet, de remporter le marché de la Direction générale des finances publiques (DGRIP) pour l’externalisation des encaissements en espèces et en carte bancaire des trésoreries publiques.

En tout, 4 700 bureaux de tabac, répartis dans 3 400 communes – dont 1 600 où la DGFIP n’est pas présente – offriront aux usagers un service de paiement de proximité. Les buralistes devront avoir suivi une formation pour proposer cette prestation. « L’administration fiscale restera seule compétente pour accorder des délais de paiement ou engager des procédures de recouvrement forcé », précise le ministère de l’Action et des Comptes publics dans un communiqué.

Paiements en espèces ou par carte bancaire

Les contribuables pourront régler leurs impôts (la taxe d’habitation, la taxe foncière ou encore les trop-perçus des réductions et crédits d’impôt) en espèces ou par carte bancaire dans la limite de 300 €. Tout montant supérieur devra être réglé de manière dématérialisée.

Les amendes et les factures de services publics pourront être payées en espèces, dans la limite de 300 €, ou par carte bancaire sans limitation de montant.

Une phase de test dans 18 départements

Ce paiement de proximité sera d’abord mis en place dès le 1er janvier 2020 dans 18 départements afin de tester et d’évaluer le dispositif avant sa généralisation sur tout le territoire le 1er juillet 2020. Sont concernés l’Aveyron, le Calvados, la Charente-Maritime, la Corrèze, les Côtes d’Armor, l’Eure-et-Loir, le Gard, la Loire, la Marne, l’Oise, le Bas-Rhin, la Haute-Saône, la Seine-et-Marne, le Vaucluse, les Hauts-de-Seine, la Guadeloupe, la Martinique et la Corse-du-Sud.

df
Sarah Corbeel
Publié le