Frais professionnels : le plafond 2020 de la déduction forfaitaire de 10 %

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
La déduction des frais professionnels est limitée à 12 627 €.

Les contribuables bénéficient d’une déduction forfaitaire de 10 % sur leurs rémunérations imposables (salaires, traitements, allocations chômage, indemnités journalières de maladie…) pour couvrir leurs frais professionnels. S’ils n’ont pas opté pour la déduction aux frais réels, l’administration fiscale applique automatiquement l’abattement de 10 %. Aucune démarche n’est donc à effectuer.

Cette déduction couvre les frais de déplacement du domicile au lieu de travail, les frais de restauration sur le lieu de travail (dépenses supplémentaires par rapport au coût des repas pris au domicile) et l’achat de documentation personnelle. Elle est encadrée par un minimum et un plafond, dont les montants sont revalorisés chaque année.

La déduction des frais professionnels est limitée à 12 652 €

Pour l’imposition des revenus perçus en 2020, le montant minimum de la déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels est fixé à 442 € et le maximum à 12 652 €, que vous soyez en activité ou au chômage, le montant minimum des frais réels pour un chômeur inscrit depuis plus de 12 mois à Pôle emploi ayant été supprimé en 2019.

Ces seuils s’appliquent individuellement pour chaque membre du foyer fiscal. La déduction est calculée sur le montant brut des rémunérations imposables.

A noter 

Chaque membre du foyer fiscal est libre de renoncer à cette déduction forfaitaire et de demander, sous certaines conditions, la déduction de ses frais réels. Il devra, dans ce cas, être en mesure de justifier le montant de ses dépenses.

A lire aussi