Déclaration de revenus 2020 : vous bénéficiez peut-être d’un délai jusqu'au 30 juin

En cas d’oubli, il est toujours possible d’effectuer une déclaration de revenus tardive mais vous serez sanctionné. En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, certains contribuables ont jusqu’au 30 juin pour déclarer leurs revenus.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© HJBC

La date limite pour effectuer sa déclaration de revenus est désormais dépassée pour tous les contribuables. Elle était fixée, selon les départements, au 4, 8 ou 11 juin pour les déclarations en ligne et au 12 juin pour les déclarations sur papier. Si vous êtes passé à côté de cette obligation administrative, pas de panique. Même si cet oubli risque de vous coûter de l’argent, plus vite vous réagirez, plus la facture sera faible.

Une majoration de l’impôt et des intérêts de retard

Pour toute déclaration tardive, le fisc applique une majoration de 10 % de l’impôt sur le revenu, à laquelle s’ajoutent des intérêts de retard, à hauteur de 0,20 % par mois de retard à partir de juillet.

La majoration passe à :

  • 20 % en cas de dépôt de la déclaration dans les 30 jours suivant l’envoi d’une mise en demeure ;
  • 40 % si vous ne déposez pas votre déclaration de revenus dans les 30 jours suivant la réception de la mise en demeure (courrier en recommandé avec accusé de réception) ;
  • 80 % si l’administration découvre que vous exercez une activité occulte (travail non déclaré ou activité illicite), sans qu’il soit besoin de vous adresser une mise en demeure.

Aussi, dépêchez-vous de compléter et valider votre déclaration préremplie sur le site impots.gouv.fr. Le formulaire reste accessible dans votre espace personnel jusqu’au 30 juin. Passé cette date, vous devrez obligatoirement effectuer une déclaration en format papier. Vous devrez compléter le formulaire 2042 et l’envoyer au centre des finances publiques de votre domicile.

Un délai de tolérance accordée pour les déclarations complexes

Cette année, le fisc a, toutefois, décidé de fixer au 30 juin la date limite de déclaration de revenus pour certains contribuables. Ce délai supplémentaire concerne ceux ayant perçu des revenus professionnels non salariaux (BIC, BNC, BA et revenus fonciers par l’intermédiaire d’une SCI), à condition de déclarer par voie dématérialisée leurs revenus.

Ce délai s’adresse surtout aux usagers professionnels qui font appel à un intermédiaire, un expert-comptable par exemple. Mais les particuliers disposant de revenus tirés de la location de biens immobiliers non meublés (revenus fonciers) ou meublés (catégorie des « BIC ») et qui rencontrent des difficultés pour réunir les éléments nécessaires à l’établissement de leur déclaration de revenus sont eux aussi concernés.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :