Impôts 2020 : les frais de repas déductibles pour les entrepreneurs individuels

Votre activité vous oblige à prendre certains repas hors de chez vous ? Pour l’imposition des revenus 2020, vous pouvez déduire les frais de repas professionnels compris entre 4,90 € et 19 € TTC.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Les frais de repas sont déductibles à hauteur de 13,80 € maximum.
Les frais de repas sont déductibles à hauteur de 13,80 € maximum. Les frais de repas sont déductibles à hauteur de 13,80 € maximum.

Les entrepreneurs soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC) peuvent déduire fiscalement les frais supplémentaires de repas pris sur leur lieu de travail.

Mais pour être déductibles, ces derniers doivent :

  • représenter des dépenses nécessaires à l’exercice de la profession (déplacement professionnel chez un client ou repas d’affaires par exemple) ;
  • être justifiés par la distance entre le lieu de travail et le domicile qui doit être trop importante.

L’administration fiscale fixe des limites de prix de repas susceptibles d’être déductibles. Elle a mis à jour les seuils de déduction des frais réels pour l’année 2020 dans une note parue au Bulletin officiel des finances publiques (BOFiP) le 31 janvier 2020.

Des frais déductibles à hauteur de 14,10 € maximum

Cette année, le montant maximum déductible est fixé à 14,10 € TTC par repas.

Ce seuil correspond à la différence entre la limite d’exonération fixée à 19 € TTC (au-delà, le coût du repas n’est plus considéré comme raisonnable) et la valeur forfaitaire d’un repas pris à domicile évaluée à 4,90 € TTC.

Par exemple, un commerçant qui, à l’occasion d’un déplacement professionnel, règle des frais de restaurant de 15 €, peut déduire de son résultat imposable la somme de : 15 € - 4,90 € = 10,20 €.

En revanche, si ses frais atteignent 25 €, il ne pourra déduire que 14,10 €. L’entrepreneur ne peut pas déduire le surplus sauf s’il peut démontrer qu’il ne pouvait pas « déjeuner à moindre coût dans les environs ».

Partager cet article :