Impôt sur le revenu : un abattement en hausse pour les contribuables de plus de 65 ans ou invalides

Le fisc a actualisé le montant du dispositif, auquel vous pouvez avoir droit pour l’imposition des sommes que vous avez perçues en 2017.
2mn de lecture
Les personnes de plus de 65 ans ou invalides peuvent bénéficier d’un abattement dans le cadre de leur déclaration au titre de l’impôt sur le revenu.
Les personnes de plus de 65 ans ou invalides peuvent bénéficier d’un abattement dans le cadre de leur déclaration au titre de l’impôt sur le revenu.

Les personnes de plus de 65 ans ou invalides peuvent bénéficier d’un abattement dans le cadre de leur déclaration au titre de l’impôt sur le revenu. L’administration fiscale a réévalué, dans le Bulletin officiel des finances publiques publié le 26 janvier, les seuils de revenus vous permettant d’en bénéficier et le montant de l’abattement pour l’imposition des sommes que vous avez perçues en 2017, à déclarer cette année.

Pour un revenu net global inférieur à 14 900 €

Pour un revenu net global est inférieur à 14 900 €, l’abattement s’élève à :

  • 2 376 €, si le contribuable ou un seul des membres du couple soumis à imposition commune est âgé de plus de 65 ans ou invalide ;
  • 4 752 € si les deux membres du couple soumis à imposition commune satisfont à l’un des critères.

Pour un revenu net global compris entre 14 900 et 24 000 €

Le revenu net global est compris entre 14 900 et 24 000 € ? L’abattement est de :

  • 1 188 €, si le contribuable ou un seul des membres du couple soumis à imposition commune remplit l’une des conditions ;
  • 2 376 €, si les deux membres du couple répondent à l’un des critères.

« Au-delà de 24 000 € de revenu net global, aucun abattement n’est accordé », précise le fisc.

L’article 157 bis du Code général des impôts prévoit les anciens montants de l’abattement et les seuils de revenus, tout en fixant la règle de leur relèvement annuel « dans la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu ». La loi de finances pour 2018 a revalorisé de 1 % les seuils de revenus des tranches de ce barème.

L’appréciation des conditions d’âge ou d’invalidité

La condition d’âge s’apprécie au 31 décembre de l’année de perception des revenus, soit à la fin 2017. Les contribuables nés avant le 1er janvier 1953 ont donc droit à l’abattement.

Selon le Bulletin officiel des finances publiques, le fisc reconnaît comme invalides, quel que soit leur âge, les titulaires :

  • d’une pension militaire d’invalidité pour une invalidité d’au moins 40 % ;
  • d’une pension d’invalidité pour un accident du travail au moins 40 % ;
  • de la carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité » (ancienne carte d’invalidité).
df
Timour Aggiouri
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus