Impôt sur le revenu 2019 : les frais de repas déductibles pour les entrepreneurs individuels

Les personnes qui déclarent au fisc des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC) peuvent déduire leurs frais de repas de leur résultat imposable. Découvrez les plafonds applicables en 2019.
1mn de lecture
Vous pouvez déduire les frais liés aux repas que vous prenez dans le cadre de votre activité et en dehors de votre domicile.
Vous pouvez déduire les frais liés aux repas que vous prenez dans le cadre de votre activité et en dehors de votre domicile.

Vous êtes entrepreneur individuel ? Vous déclarez les sommes tirées de votre activité professionnelle au titre de l’impôt sur le revenu comme bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou comme bénéfices non commerciaux (BNC) ? Sous certaines conditions, vous pouvez déduire de votre résultat imposable les frais liés aux repas que vous prenez dans le cadre de votre activité et en dehors de votre domicile. La Direction générale des finances publiques (DGFiP) a publié mercredi 23 janvier le niveau des montants ouvrant droit à cette déduction au titre de l’exercice 2019. Cette administration du ministère de l’Economie et des finances a revalorisé de 1 % les seuils par rapport à 2018.

Des frais déductibles à hauteur de 13,95 € maximum

En principe, vous pouvez déduire au plus 13,95 € toutes taxes comprises par repas (18,80 € – 4,85 €).

La valeur forfaitaire du repas à domicile fixée par la DGFiP s’élève à 4,85 €.

Vous n’avez pas droit à la déduction pour les dépenses excédant 18,80 €. Sauf si vous faites valoir « des circonstances exceptionnelles », indique le Bulletin officiel des finances publiques.

Le montant de 18,80 € constitue « la limite d’exonération des indemnités pour frais de repas retenue lorsqu’un salarié est en déplacement professionnel et empêché de regagner sa résidence ou le lieu habituel de son travail », précise le fisc.

Exemple

Un architecte dont le cabinet et le domicile sont situés à Paris visite, en janvier 2019, un chantier dans l’Oise. Pour son déjeuner, il paye des frais de restaurant d’un montant de 25 €. Il dispose d’une note ainsi que d’une facturette de carte bancaire. D’autres restaurants dans le même périmètre auraient pu lui permettre de déjeuner à un moindre coût.

Il peut donc déduire comme frais : 18,80 € – 4,85 € (évaluation forfaitaire du repas pris au domicile pour 2019) = 13,95 €.

  • Pour consulter le Bulletin officiel des finances publiques, cliquez ici.
df
Timour Aggiouri
Publié le