Impôt : les seuils d’exonération des indemnités de stage et des salaires reçus par votre enfant

Les indemnités de stage ainsi que les salaires versés à votre enfant bénéficient d’exonérations au titre de l’impôt sur le revenu. Découvrez les conditions à remplir.
1mn de lecture
Les enfants de moins de 25 ans poursuivant des études peuvent être rattachés à votre foyer fiscal.
Les enfants de moins de 25 ans poursuivant des études peuvent être rattachés à votre foyer fiscal.

Votre enfant a perçu en 2017 des indemnités de stage ou des salaires tirés d’une activité professionnelle ? Vous vous demandez dans quelle mesure les sommes versées peuvent bénéficier d’une exonération au titre de l’impôt sur le revenu ? Quel montant doit être indiqué dans la déclaration de revenus du foyer fiscal, à transmettre en ligne ou sur papier à l’administration ? Les jeunes gens de moins de 25 ans poursuivant des études peuvent être rattachés à votre foyer fiscal ou disposer du leur propre.

L’exonération des indemnités de stage

Les indemnités de stage ont « le caractère d’une rémunération imposable », rappelle le site impots.gouv.fr.

Mais les sommes font l’objet d’une exonération « dans la limite du montant annuel » du Smic, précise l’article 81 bis du Code général des impôts. Ce montant s’élevait en 2017 à 17 763 € bruts.

L’exonération des salaires des apprentis

Les mêmes règles s’appliquent aux salaires versés aux apprentis.

Exemple

Votre enfant, apprenti ingénieur, reçoit un salaire net imposable de 18 500 €.

Vous devez déclarer : 18 500 – 17 763 = 737 €

L’exonération des autres salaires

Les salaires versés l’année dernière aux jeunes âgés au plus de 25 ans le 1er janvier 2018 et inscrits dans un établissement scolaire ou universitaire, sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite de trois fois le montant mensuel du Smic, soit 4 441 € bruts.

Selon impots.gouv.fr, l’activité doit avoir été exercée durant l’année scolaire ou universitaire ou pendant les congés scolaires ou universitaires.

df
Timour Aggiouri
Publié le