Une aide de 300 euros pour payer votre loyer ou votre crédit immobilier

Vous êtes demandeur d’emploi ou salarié du privé et avez des difficultés pour payer votre loyer ou rembourser votre prêt immobilier en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus ? Action Logement peut vous verser une aide de 150 euros pendant deux mois. Voici les conditions pour y avoir droit.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© AntonioGuillem

Bonne nouvelle pour les salariés et chômeurs peinant à payer leur loyer ou à rembourser leur emprunt immobilier. En concertation avec le ministre du Logement, Julien Denormandie, Action Logement, organisme géré par les partenaires sociaux, pourra leur verser une aide forfaitaire d’un montant de 150 € pendant deux mois maximum.

100 millions d’euros ont été mobilisés pour financer ce dispositif qui concerne les locataires du parc privé, social et intermédiaire, ceux de résidence collective d’hébergement (hors Crous) et les ménages accédant à la propriété.

Qui peut en bénéficier ?

Pour y avoir droit, il faut remplir plusieurs conditions :

  • être salarié du secteur privé (quelle que soit son ancienneté et la nature de son contrat de travail) et avoir des ressources inférieures de 1,5 Smic (soit 2 309,13 € brut par mois) ;
  • ou être demandeur d’emploi.

Si vous êtes salarié, vous devez :

  • avoir subi une baisse de vos revenus d’au moins de 15 % à la suite de la mise en place des mesures de chômage partiel ou d’une hausse significative de vos dépenses ;
  • ou avoir connu des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel.

Comment en bénéficier ?

Une seule aide par ménage peut être accordée. L’aide est effective avec effet rétroactif à compter du 1er avril 2020. Les demandes sont à déposer à partir du 30 juin.

Pour la percevoir, vous pouvez :

  • vous adresser au service social de votre entreprise ;
  • faire directement une demande sur le site www.actionlogement.fr dans les trois mois qui suivent la première baisse de revenus ;
  • ou bien contacter le numéro vert de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil) « SOS loyers impayés », le 0 805 16 00 75 (appel gratuit), qui est accessible du lundi au vendredi.

Cette nouvelle aide vient compléter le panel d’aides publiques déjà disponibles, dont notamment celles du Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Doté de 350 millions d’euros et géré par les départements, le FSL peut, sous certaines conditions, accorder une aide au locataire qui est directement versée au bailleur et déduite du montant de la dette. Chaque département dispose d’un tel fonds et a ses propres critères d’attribution.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :