Mon job, mon logement : la nouvelle aide de 1000 € d’Action Logement pour s’installer

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© AntonioGuillem

Vous entrez sur le marché du travail ou renouez avec l’emploi ? Depuis le 19 juillet, Action Logement (ex-1 % Logement) délivre une nouvelle aide d’un montant forfaitaire de 1 000 € pour faciliter l’installation des actifs, et en particulier des plus jeunes, près de leur emploi ou lieu de formation. Baptisée « Mon job, mon logement », elle remplace l’aide à la mobilité de 1 000 €.

Qui peut bénéficier de l’aide ?

► Conditions du salarié :

Si vous avez moins de 25 ans et êtes salarié dans une entreprise privée ou agricole, vous pouvez prétendre à l’aide à condition :

  • d’avoir un revenu compris entre 30 % (467 €) et 100 % du Smic (1 554,58 € brut par mois au 1er janvier 2021)
  • d’avoir signé un contrat de travail depuis moins de 6 mois,
  • et de disposer d’un bail locatif depuis moins de 3 mois.

Si vous êtes salarié, sans condition d’âge, et démarrez une activité (alternance ou reprise d’un emploi après une période de chômage ou un premier emploi), vous pouvez prétendre à l’aide à condition :

  • d’avoir signé un nouveau contrat de travail (CDD, CDI, alternance) ou une promesse d’embauche,
  • d’avoir un revenu inférieur ou égal à 1,5 fois le Smic (2 332 € brut par mois au 1er janvier 2021),
  • et de disposer d’un bail locatif depuis moins de 3 mois.

Si vous êtes salarié et souhaitez changer de logement pour vous rapprocher de votre lieu de travail ou lieu de formation, vous pouvez prétendre à l’aide à condition :

  • d’avoir un revenu inférieur ou égal à 1,5 fois le Smic (2 332 € brut par mois au 1er janvier 2021),
  • de déménager pour un logement qui permet de réduire le temps de trajet domicile-travail en voiture à 30 minutes maximum sur le territoire métropolitain ou une heure maximum pour les DROM, ou bien d’utiliser les transports en commun en lieu et place d’un moyen de transport individuel,
  • de disposer d’un bail locatif depuis moins de 3 mois.

► Conditions du logement :

Quelle que soit votre situation, le logement loué doit être situé en France (métropole ou Drom) et constituez votre résidence principale. Au moment de la demande, vous devez être titulaire d’un bail de location vide ou meublée ou d’un bail en colocation depuis moins de 3 mois. Les logements en Crous sont exclus.

Bon à savoir

Si vous avez déjà bénéficié de l’aide à la mobilité de 1 000 € ou de l’aide Jeunes actifs de 1 000 €, vous ne pouvez pas bénéficier de la subvention « Mon job, mon logement ».

Comment demander l’aide ?

Pour percevoir ce coup de pouce, il faut adresser une demande dans les trois mois au maximum après la date d’effet du bail. La démarche s’effectue sur le site d’Action Logement. Après avoir vérifié votre éligibilité à l’aide, vous pouvez déposer votre demande avec les pièces justificatives demandées. L’aide doit être demandée avant le 31 décembre 2022 au plus tard.

Quand l’aide est-elle versée ?

L’aide est versée en une seule fois dès la validation de votre dossier sur le compte bancaire que vous avez renseigné. Si la demande a été déposée avant la date d’effet du bail, la prime sera versée après votre entrée dans les lieux. Une seule aide est accordée par salarié.

A lire aussi