Logement : les loyers ont augmenté de 2,5 % en 2019

Le loyer moyen, charges comprises, d’un logement loué vide s’élève à 723 euros et celui d’un logement meublé à 769 euros, selon le baromètre des loyers de SeLoger.
1mn de lecture
© vgajic

Evolution des loyers sur un an, délai de mise en location, surface moyenne louée… Le site de petites annonces immobilières SeLoger a publié la première édition de son baromètre mensuel des loyers. Il a passé au crible les 800 000 annonces de location proposées par des professionnels et des particuliers sur sa plateforme.

Premier constat, les loyers des locations vides ont augmenté de 2,5 % et ceux des locations meublées de 5,2 % en un an en France. En septembre 2019, un logement vide se louait en moyenne 722 € par mois charges comprises et un meublé 769 €, pour une surface moyenne de, respectivement, 57 m² (soit 12,6 euros/m²) et 56 m² (soit 13,8 euros/m²). Il faut moyenne 70 jours pour qu’un propriétaire d’une location vide trouve un locataire contre 46 jours pour un bien meublé.

1 620 € en moyenne une location vide à Paris

Ces moyennes cachent de grandes disparités selon les villes. Sans surprise, c’est dans la capitale qu’il coûte le plus cher de louer son logement. Les Parisiens doivent débourser, en moyenne, 1 620 € pour une location vide et 1 842 € pour un appartement meublé. La deuxième place est occupée par Nice pour les locations vides (855 €) et Lyon pour les meublées (980 €). Aix-en-Provence arrive troisième dans les deux cas. Il faut compter 850 € pour louer un logement vide et 911 € pour un meublé.

© SeLoger

A l’inverse, les villes où les loyers sont les plus abordables sont Limoges, Saint-Etienne et Le Mans. Pour une location vide, comptez respectivement 476 €, 487 € et 498 € par mois et pour une location meublée, 483 €, 478 € et 549 €.

© SeLoger

Où les loyers augmentent-ils le plus vite ?

Les villes où les loyers ont progressé le plus vite en un an sont Lille (+6,6 %), Nantes (+6,4 %) et Lyon (+6 %) pour une location vide, et Caen (+23,9 %), Orléans (+21,3 %) et Angers (+15,7 %) pour une location meublée.

df
Sarah Corbeel
Publié le