Les parkings de logements sociaux peuvent permettre de stocker des meubles

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Des parkings de logements sociaux peuvent servir à stocker des meubles et des objets.
© Nathalie Pothier

Les locataires de certains logements sociaux vont pouvoir stocker des meubles et des objets dans le parc de stationnement de leur immeuble. C’est ce que prévoit un arrêté publié le 22 septembre au Journal officiel, qui ouvre cette possibilité pendant une expérimentation de 3 ans. L’objectif poursuivi est de « réduire la vacance de certains parcs de stationnement », selon la notice du texte.

En principe, pour limiter le risque d’incendie, les parcs de stationnement des bâtiments d’habitation permettent seulement la remise de véhicules automobiles et de leurs remorques.

Les parkings susceptibles de stocker des meubles « sont les parcs couverts situés à l’intérieur des bâtiments d’habitation gérés par les bailleurs sociaux », précise le récent texte.

Ils ne doivent pas communiquer avec les parties communes.

Les critères des boxes

Au sein de ces parcs, seuls les boxes respectant certaines conditions sont concernés par l’expérimentation. L’arrêté fixe notamment les critères suivants :

  • les boxes de stationnement ne comportent pas plus de deux places de stationnement, soit une surface de 26 m2 maximum ;
  • les boxes sont entièrement clos, les parois sont pleines et maçonnées ;
  • les boxes ne présentent pas de grille de ventilation naturelle vers l’extérieur ;
  • à l’exception de l’éclairage fixe, les installations fixes sont interdites dans les boxes, notamment les prises de courant.

Certains produits ne peuvent être stockés :

  • les denrées alimentaires ou périssables, sauf correctement emballées ;
  • les matériaux ou liquides combustibles ou inflammables comme le gaz, la peinture, l’essence, l’huile ou les solvants de nettoyage.

Pour consulter l’arrêté, cliquez ici.

A lire aussi