Isolation des combles à 1 euro : les offres se terminent le 1er juillet

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Patryk_Kosmider

A partir du 1er juillet 2021, entreprendre des travaux d’économies d’énergie coûtera plus cher. Après plusieurs semaines de concertation avec les énergéticiens, professionnels du bâtiment et de l’industrie et associations de consommateurs et de lutte contre la précarité, le ministère de la Transition écologique a détaillé, vendredi 16 mars, les évolutions des bonifications, dites « coups de pouce », des certificats d’économies d’énergie (CEE).

Créé en 2005, le dispositif des CEE oblige les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, carburants, GPL, etc.) à encourager les ménages, collectivités territoriales et entreprises à réaliser des travaux de rénovation énergétique sous peine de pénalités financières. Chaque fournisseur d'énergie doit rassembler le nombre de certificats correspondant à son objectif à atteindre par période de trois ans. Pour inciter les particuliers à entreprendre des travaux, ils accordent des aides financières (primes Coups de pouce, etc.) ou techniques (diagnostic du logement, etc.).

Un coup de pouce isolation rallongé mais sans les offres à 1 euro

En prévision de la prochaine période des CEE (2022-2025), le ministère de la Transition écologique a annoncé mettre fin aux coups de pouce pour l’installation de chaudières à gaz très performantes et de radiateurs électriques performants à partir du 1er juillet. De même, le coup de pouce pour l’isolation des combles et planchers sera diminué au 1er juillet, afin notamment de mettre fin aux offres à 1 euro, « qui malgré leurs bénéfices en termes de massification de la rénovation énergétique ont montré leurs limites ». Un coup de pouce, sans les offres à 1 euro, sera maintenu pour les travaux engagés avant le 30 juin 2022. Ces changements ont été précisés par un arrêté ministériel publié le 16 avril au Journal officiel.

Les offres à 1 euro étaient dans le collimateur des associations de consommateurs. En juillet dernier, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait mis en garde les particuliers contre les campagnes agressives de démarchage téléphonique de sociétés proposant des travaux d’isolation à 1 euro.

Maintien de certains coups de pouce jusqu’en 2025

D’autres bonifications sont, en revanche, prolongées jusqu’en 2025. Il s’agit des coups de pouce pour le remplacement d’un chauffage aux énergies fossiles (fioul et gaz) par des énergies renouvelables et des coups de pouce pour la rénovation performante des logements.

Afin de ne pas pénaliser les engagements commerciaux déjà pris, le gouvernement a prévu d’allonger le délai d’achèvement des travaux engagés d’ici le 30 juin pour les offres actuelles au 30 septembre prochain. Pour les travaux engagés avant le 9 février, le délai est même allongé jusqu’au 8 février 2022.

La finalisation du cadre général de la cinquième période des CEE fera l’objet d’un décret à paraître dans les prochaines semaines.

A lire aussi