Immobilier : la banlieue parisienne très plébiscitée

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© PrathanChorruangsak

Serait-ce un effet de la crise sanitaire et des confinements successifs poussant de nombreux citadins à quitter les grandes villes au profit de plus petites agglomérations ?

La demande de logements en dehors de Paris est croissante entraînant par là même une hausse des prix immobiliers. En effet, selon le dernier baromètre des notaires du Grand Paris, les prix des logements en Île-de-France, concernant les pourtours de Paris, ont fortement évolué à la hausse. En effet, les notaires ont relevé qu'entre mai 2020 et mai 2021, les prix des biens immobiliers à la vente en banlieue avaient augmenté de +3%. 

Hausse des prix en petite et grande couronne

Ainsi, les prix des appartements sont en hausse de 4,5% en petite couronne et de 5,6% pour les maisons. En grande couronne, les hausses sont de l'ordre de 3,6% pour les appartements et 4,9% pour les maisons.

Les notaires anticipent par ailleurs un emballement des prix du Grand Paris en septembre prochain : aux alentours de +5,7% pour les appartements en petite couronne et +5,4% pour les maisons. En grande couronne, ils estiment que les prix vont grimper de  6,5% pour les appartement et de 7,7% pour les maisons. Les Franciliens quitteraient donc la ville pour de plus petites communes et bénéficier ainsi de plus d'espace et notamment d'un espace extérieur, depuis la crise sanitaire et ses confinements successifs. 

Une belle reprise immobilière en Île-de-France

Après des mois d'arrêt et de ralentissement, dus à la crise sanitaire, l'activité immobilière francilienne a connu une belle reprise entre mars et mai 2021 puisque 40 950 logements anciens ont été vendus, une activité proche de celle de 2019.

Les ventes bondissent par rapport à 2020, avec une augmentation de 47%. « L’activité des 3 derniers mois est supérieure de 20% à celle de la moyenne pour la même période ces 10 dernières années (34 150 ventes) », précise le communiqué des notaires du Grand Paris.

Très peu d'évolution des prix immobiliers à Paris

En mai 2021, le prix du mètre carré d’un appartement parisien est quasi le même que celui de 2020, soit 10 590 euros selon les derniers chiffres du 29 juillet publiés par les notaires du Grand Paris. Ainsi, entre février et mai 2021, les prix ont baissé de -0,9%. En septembre 2021, le prix moyen pourrait atteindre 10 740 euros le mètre carré selon le communiqué, soit + 1,1% en trois mois et une stabilité sur un an de -0,4%. 

A lire aussi