France Rénov : le nouveau guichet unique pour la rénovation des logements

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© artursfoto

Simplifier les démarches des Français qui souhaitent réaliser des travaux dans leur logement. C’est l’objectif du nouveau service public de la rénovation de l’habitat, baptisé France Rénov, qui verra le jour le 1er janvier 2022. Prévu par la loi Climat et Résilience promulguée le 22 août dernier, il sera le point d’entrée unique pour tous les parcours de travaux, qu’ils concernent la rénovation énergétique ou l’amélioration de l’habitat.

Un service indépendant et gratuit

France Rénov proposera « un service indépendant d’information, de conseils et d’accompagnement à destination de tous les ménages. Les informations et conseils délivrés par France Rénov seront neutres, gratuits et personnalisés, afin de sécuriser le parcours de rénovation énergétique, faciliter la mobilisation des aides financières et mieux orienter les ménages vers les professionnels compétents », explique le ministère en charge du Logement.

Concrètement, ce nouveau service sera piloté par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Il réunira le réseau Faire, jusqu’alors administré par l’Ademe et représentant plus de 300 espaces Conseil sur le territoire, et celui de l’Anah constitué de 150 points de contact territoriaux. Dès 2022, plus de 450 guichets, rebaptisés « Espaces conseil France Rénov’», pourront ainsi accueillir, informer et conseiller les ménages sur l’ensemble du territoire, l’objectif étant de parvenir à un guichet par intercommunalité. Les conseillers seront en mesure d’apporter des réponses sur les différents aspects d’un projet de rénovation, qu’ils soient techniques, juridiques, financiers, voire sociaux. 

En plus de ce réseau, le service s’appuiera sur une nouvelle plateforme web, France-renov.gouv.fr. Accessible dès le 1er janvier 2022, elle proposera des informations utiles au sujet de la rénovation de l’habitat, un simulateur permettant d’identifier les aides financières disponibles pour la rénovation énergétique de son logement, ainsi qu’un annuaire des artisans qualifiés RGE (Reconnu garant de l’environnement), condition indispensable pour bénéficier des aides financières. Elle pourra également orienter les ménages vers l’Espace conseil France Rénov le plus proche et à partir de 2023, elle intégrera un portail de dépôt de demandes d’aide financière, comme Ma Prime Rénov.

Un numéro de téléphone national unique, le 0 808 800 700, sera aussi mis en place pour joindre les conseillers France Rénov.

En vidéo : Comment bénéficier de Ma Prime Rénov' ?

Des accompagnateurs rénov

Outre ce service unique, les ménages pourront s’appuyer tout au long de leur projet sur un interlocuteur unique, « Mon accompagnateur rénov ». Cet opérateur agréé par l’Etat sera chargé de conseiller sur la nature des travaux à réaliser, d’orienter vers des artisans RGE, d’aider à monter un plan de financement afin d’obtenir des aides publiques ou de souscrire un prêt avance rénovation pour financer le reste à charge. Au 1er janvier 2022, les Espaces conseils France Rénov et les opérateurs agréés ou habilités par l’Anah seront les premiers Accompagnateurs Rénov, avant d’être rejoints par d’autres professionnels en 2023. Un décret pris au printemps 2022 fixera les conditions de l’agrément d’Etat et le contenu précis de l’accompagnement. L’objectif est de généraliser à partir de 2023 le recours à cet accompagnateur pour certaines rénovations d’envergure. Son recours sera gratuit pour les ménages modestes.

Une nouvelle aide Ma Prime Rénov Sérénité

Enfin, l’aide de l’Anah « Habiter mieux sérénité » destinée à soutenir la rénovation énergétique des ménages aux revenus les plus modestes deviendra le 1er janvier 2022 Ma Prime Rénov Sérénité. Elle concernera les 5,5 millions de propriétaires occupants aux revenus modestes et très modestes. L’objectif est de les inciter à engager des travaux ambitieux. Ils pourront en bénéficier si les travaux permettent de réaliser un gain énergétique minimum de 35 %, attesté par une évaluation énergétique. La prime permettra de financer jusqu’à 50 % du montant des travaux, dans la limite de 30 000 €, pour les ménages aux revenus très modestes, et 35 % pour les ménages aux revenus modestes. A partir du 1er juillet 2022, cette aide pourra se cumuler avec les primes CEE (certificats d’économie d’énergie) ou, pour les travaux les plus ambitieux, avec la prime « coup de pouce rénovation performante ».

A lire aussi