Aides aux propriétaires de l’Anah : les plafonds de ressources 2021

Vous souhaitez bénéficier d’une aide de l’Agence nationale de l’habitat pour réaliser des travaux dans votre logement ? Voici les plafonds de ressources à ne pas dépasser en 2021 pour y avoir droit, de Ma Prime Rénov à Habiter mieux sérénité. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Media Raw Stock

Les propriétaires occupants dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond peuvent bénéficier d’aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour réaliser des travaux dans leur logement. En principe, les plafonds sont révisés au 1er janvier de chaque année en fonction de l’évolution de l’indice des prix à la consommation (hors tabac) entre le 1er novembre de l’année N-2 et de l’année N-1. Mais en raison de la faiblesse de l’inflation l’an dernier, ils n’ont pas été relevés et restent identiques à ceux de 2020.

Les plafonds de ressources varient selon la localisation du logement, la composition du ménage et les revenus. Le taux d’aide de l’Anah peut, en effet, varier selon que vous disposez de ressources "modestes" ou "très modestes".

Plafonds de ressources en Ile-de-France

Nombre de personnes composant le foyer

Plafonds de ressources des ménages à ressources très modestes

Plafonds de ressources des ménages à ressources modestes

1

20 593 €

25 068 €

2

30 225 €

36 792 €

3

36 297 €

44 188 €

4

42 381 €

51 597 €

5

48 488 €

59 026 €

Par personne supplémentaire

6 096 €

7 422 €

Plafonds de ressources en province

Nombre de personnes composant le foyer

Plafonds de ressources des ménages à ressources très modestes

Plafonds de ressources des ménages à ressources modestes

1

14 879 €

19 074 €

2

21 760 €

27 896 €

3

26 170 €

33 547 €

4

30 572 €

39 192 €

5

34 993 €

44 860 €

Par personne supplémentaire

4 412 €

5 651 €

Ces montants sont des "revenus fiscaux de référence" indiqués sur votre feuille d’impôts. Pour une demande d'aide déposée en 2021, il faut prendre en compte le revenu fiscal de l'année 2020.

Les plafonds de ressources s’appliquent également aux locataires ainsi qu’aux propriétaires non occupants de ressources modestes hébergeant à titre gratuit un ménage de ressources modestes.

Bon à savoir

Attention,à partir de ce barème national, le contact local de l'Anah peut faire le choix des ménages prioritaires. Avant de déposer une demande d’aide, vérifiez si vous respectez les autres conditions sur le site monprojet.anah.gouv.fr.

Quelles sont les aides que l’Anah peut vous attribuer ?

► Travaux de rénovation énergétique

Selon l’ampleur des travaux et le type de projet, l’Anah propose deux aides : Ma Prime Rénov’ et Habiter mieux sérénité. La première, c’est l’aide de l’Etat qui a été ouverte, depuis le 1er janvier 2021, à tous les ménages.

Quant au dispositif « Habiter mieux sérénité », c’est un accompagnement conseil et une aide financière pour accompagner les ménages aux ressources modestes et très modestes dans leur projet de rénovation énergétique globale de leur logement. Il concerne tous les travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35 % (isolation de murs, changement de chaudière, etc.). Le financement est proportionnel au montant des travaux. Selon les ressources du ménage, l’aide couvre de 35 % à 50 % des travaux HT, dans la limite, respectivement, de 10 500 € et 30 000 €, à laquelle s’ajoute une prime égale à 10 % du montant des travaux HT dans la limite de 2 000 ou 3 000 €.

A noter

Ma Prime Rénov’ et le programme « Habiter mieux sérénité » ne sont pas cumulables.

En vidéo : Comment bénéficier de Ma Prime Rénov' ?

Chargement de votre vidéo...

► Travaux pour adapter le logement au vieillissement ou au handicap

Installation d’une douche de plain-pied, élargissement des portes, construction d’une rampe d’accès au logement… Le programme « Habiter facile » de l’Anah peut financer jusqu’à la moitié du montant des travaux destinés à adapter votre logement au vieillissement ou au handicap dans la limite de 10 000 €, selon vos conditions de ressources. Si les travaux permettent de faire baisser la consommation énergétique de votre logement d’au moins 25 %, vous pouvez recevoir en complément une prime « Habiter mieux ».

► Travaux de rénovation autres qu’énergétiques

Si vous avez besoin de réaliser des travaux pour mettre en sécurité votre logement, le rendre confortable et sain (travaux d’installation ou de rénovation de réseaux d’eau, d’électricité ou de gaz, installation d’une salle de bain et de toilettes, renforcement des fondations, etc.), l’Anah peut vous accorder une aide financière. Les dispositifs « Habiter sain » et « Habiter serein » peuvent financer, selon l’ampleur des travaux, jusqu’à la moitié de vos travaux de rénovation dans la limite, respectivement, de 10 000 € et 25 000 €. Si les travaux permettent de faire baisser la consommation énergétique de votre logement d’au moins 25 %, vous pouvez recevoir en complément une prime « Habiter mieux ».

Partager cet article :