Immobilier : c’est encore le moment d’acheter

Malgré la remontée des taux d’intérêt depuis décembre 2016, souscrire un prêt immobilier demeure encore attractif. Le point sur les taux pratiqués en février 2017.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Immobilier : c’est encore le moment d’acheter
Immobilier : c’est encore le moment d’acheter Immobilier : c’est encore le moment d’acheter

En février 2017, les taux des crédits du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1,49 %, en moyenne, au lieu de 1,38 % en janvier 2017, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA :

  • 1.55 % pour l’accession dans le neuf ;
  • et 1.51 % pour l’accession dans l’ancien.

Depuis décembre 2016, les taux remontent.

A leur niveau actuel, ils ont retrouvé leur niveau d’août 2016, alors considéré comme particulièrement favorable à la réalisation des projets immobiliers par les ménages », analyse l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

En outre, le rythme de l’inflation qui était proche de zéro en août 2016 s’est sensiblement redressé depuis le début de l’année.

La hausse des taux des crédits immobiliers reste donc très modérée, bien en deçà de celle des taux des obligations et toujours plus lente que les remontées qui s’étaient constatées par le passé, lors d’épisodes comparables de tension sur les marchés obligataires », ajoute l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

La durée des prêts

La remontée des taux constatée depuis décembre 2016 se produit à un rythme comparable sur toutes les catégories de prêts. Les durées les plus longues ne sont pas plus affectées que les autres.

Les ménages les plus jeunes ou les plus modestes, faiblement dotés en apport personnel, ne sont donc pas plus impactés par la remontée des taux que les autres, complète l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

En février 2017, la durée des prêts s’est établie à 214 mois, en moyenne :

  • 237 mois pour l’accession dans le neuf ;
  • et 227 mois pour l’accession dans l’ancien.

Les durées se maintiennent donc à un niveau élevé.

Les conditions de crédit actuelles permettent à tous les ménages de rentrer sur le marché de l’accession, sur des durées longues, sans que cela ne les pénalise : la progression des flux de la primo accession des ménages jeunes ou modestes qui se constate depuis deux années en témoigne », commente l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

A lire aussi

Partager cet article :