Handicap à l’école : une campagne pour sensibiliser les enseignants

De 85 % en CP, le nombre d’enfants handicapés scolarisés en classe ordinaire tombe à 45 % en CM2. Des associations lancent une campagne pour sensibiliser les enseignants du primaire à l’école inclusive et proposent des outils à utiliser en classe.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
A l'âge de dix ans, seuls 45 % des enfants handicapés sont scolarisés en classe ordinaire.
A l'âge de dix ans, seuls 45 % des enfants handicapés sont scolarisés en classe ordinaire.

« L’école, c’est pour tous les enfants ». C’est le message de la campagne lancée mardi 23 janvier par quatre acteurs du handicap afin de sensibiliser les enseignants du primaire à l’inclusion des enfants handicapés dans les classes ordinaires. L’opération, menée par l'Unapei (handicap mental), l'Apajh (adultes et jeunes handicapés), l'Association des paralysés de France (APF) et le CCAH (Comité national coordination action handicap), s’adresse en priorité aux professeurs des écoles des classes de CM1 et CM2.

« C’est à l’école de mieux s’adapter aux enfants, a déclaré à l’AFP le président de l’APF Alain Rochon. La question n’est plus aujourd’hui l’accueil mais la progression et le réel parcours de ces élèves au sein de l’école de la République ». Selon une récente étude de l’Education nationale, à l’âge de six ans, 85 % des élèves en situation de handicap sont scolarisés en classe ordinaire. Mais quatre ans plus tard, à dix ans, ils ne sont plus que 45 %. Au fur et à mesure de leur scolarité, ils sont de plus en plus orientés vers des classes ou établissements spécialisés.

L’origine sociale a également une influence sur leur parcours scolaire. Ainsi, 61 % des élèves handicapés de 6 ans d’origine très défavorisée sont scolarisés en classe ordinaire de CP (4 points de moins que ceux issus de milieux très favorisés) et ne sont plus que 15 % en CM2 (24 points de moins que ceux issus de milieux très favorisés).

Divers supports pour aborder le handicap en classe

Les associations proposent aux enseignants du primaire sur le site www.ecole-inclusive.org divers outils pour les aider à organiser des séances d’informations auprès de leurs élèves. Parmi les supports proposés : six affiches représentant les principes de l’inclusion à télécharger, des vidéos de 5 minutes sur 4 enfants en situation de handicap, des infographies abordant des thèmes comme le braille ou la langue des signes, et une édition spéciale du journal d’information destiné aux 10-13 ans, Mon Quotidien, sur l’école inclusive.

En décembre dernier, la secrétaire d’Etat chargée du handicap, Sophie Cluzel, avait annoncé la mise en place dès la rentrée de septembre 2018 d’une plateforme Internet pour pouvoir répondre en trois clics aux premières questions que se posent les enseignants sur l’accompagnement des élèves handicapés, avec la possibilité d’être mis en relation avec un spécialiste du handicap.

A la rentrée de septembre 2017, plus de 300 000 élèves handicapés étaient scolarisés en milieu ordinaire, dont un peu plus de la moitié avaient besoin d’un auxiliaire de vie scolaire, selon le ministère de l’Education. Le jour de la rentrée, plus de 3 000 n’avaient pas pu en obtenir un.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :