Grève du 22 mars : faut-il craindre un jeudi noir ?

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Le trafic sera « très perturbé » jeudi 22 mars, prévient la SNCF.
Le trafic sera « très perturbé » jeudi 22 mars, prévient la SNCF. Le trafic sera « très perturbé » jeudi 22 mars, prévient la SNCF.

Avant la grève à la SNCF, sur trente-six jours du 3 avril au 28 juin, un mouvement social plus large doit avoir lieu ce jeudi. Initialement lancée par des syndicats de la fonction publique, la grève ne sera pas limitée à cette dernière. Voici un récapitulatif des différents secteurs touchés.

SNCF

Le trafic sera « très perturbé », prévient la SNCF, qui anticipe dans le détail la circulation :

  • d’un Transilien sur trois ;
  • d’un TER sur deux ;
  • de deux TGV sur cinq ;
  • d’un Intercités sur quatre ;
  • de trois trains internationaux sur quatre.

RATP

Le trafic des métros, des bus et des tramways sera « quasi normal », selon la RATP.

Sur les lignes A et B du RER (zone RATP), « trois trains sur quatre » circuleront, « deux trains sur trois » rouleront « en heure de pointe », le « trafic » devant être « quasi normal » durant les « heures creuses ».

Aviation civile

« La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a donné comme instruction aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols au départ et à l’arrivée des aéroports français », indique Air France.

Le transporteur juge pouvoir assurer :

  • 100 % des vols long-courriers ;
  • 75 % des vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle ;
  • 60 % des vols court-courriers, Paris-Orly et province.

« Des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure », ajoute la compagnie.

Etablissements scolaires, crèches, hôpitaux et EHPAD

Le taux moyen de grévistes dans les écoles maternelles et élémentaires s’élèvera à 25 %, d’après le SNUipp-FSU, premier syndicat dans le primaire.

Le taux atteindra « 20 % en Dordogne, 35 % en Lozère, dans les Alpes-de-Haute-Provence ou encore en Seine-Maritime, 45 % dans le Gers, 50 % en Creuse et à Paris et 55 % en Seine-Saint-Denis », détaille le SNUipp-FSU au site du quotidien Le Figaro.

Certaines écoles vont fermer leurs portes. Dans d’autres établissements, seul le service de restauration sera indisponible. La grève va aussi affecter les collèges et les lycées.

En dehors de l’Education nationale, des personnels des crèches, des hôpitaux et des maisons de retraite médicalisées (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, Ehpad) feront grève.

A lire aussi